Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 mai 2017 - 09:33

Aigles: Stanton frappe un grand coup!

Par Salle des nouvelles

Le gérant des Aigles de Trois-Rivières, TJ Stanton, a mis sous contrat le lanceur Jeremy Kehrt. Le partant de 31 ans s’amène dans la Cité de Laviolette avec 125 manches et un tiers d’expérience au niveau AAA et pas moins de 593 dans les rangs AA avec les organisations des Red Sox de Boston et des Dodgers de Los Angeles. Il complète le quatuor de joueurs vétérans en compagnie de Daniel Mateo, Javier Herrera et Matthew Rusch. 

Kehrt a été un choix de 47e ronde des Red Sox à la séance de sélection de 2008. Depuis, il a disputé huit de ses dix saisons professionnelles dans le AA et AAA. Il a récemment tenté sa chance dans la ligue du Mexique, un circuit répertorié de niveau AAA. 

En 2015, l’athlète originaire de Plainfield en Indiana a été nommé sur l’équipe d’étoiles au niveau AA de la ligue du Texas. Il avait maintenu une moyenne de points mérités de 3.46 en 119 manches et deux tiers de travail en plus de retirer 94 frappeurs sur trois prises. 

«Je cherchais ce type de joueurs depuis le mois de janvier! Les joueurs comme lui sont extrêmement rares. Ses habiletés et son expérience vont nous aider énormément, surtout qu’il sera sur la butte tous les cinq matchs. Je m’attends à ce qu’il devienne l’un des principaux leaders de notre équipe», explique Stanton. 

En plus de boucler le dossier des joueurs vétérans, l’acquisition de Kehrt complète la rotation des partants. Il partagera le travail avec Edilson Alvarez, Chris Murphy, Guillaume Blanchette et son ancien coéquipier avec les Sea Dogs de Portland (AA), Matthew Rusch.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.