Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 mars 2017 - 11:29

Stanton ajoute de la puissance !

Par Salle des nouvelles

Les Aigles de Trois-Rivières ont mis sous contrat le voltigeur Brenden Webb (LS-5). L’athlète de 27 ans amènera beaucoup d’expérience dans le vestiaire, lui qui a disputé huit saisons dans le réseau des Orioles de Baltimore et des Nationals de Washington. Il a également fait ses débuts l’été dernier dans la Ligue Can-Am avec les Miners de Sussex et les Boulders de Rockland. 

Il y a deux façons d’analyser les statistiques offensives de Brendan Webb. La première est en jetant un coup d’œil à sa moyenne au bâton. L’an dernier, elle a été de 0.223 avec les Miners. La deuxième est lorsqu’on s’attarde aux statistiques avancées. À titre indicatif, avec ses chiffres de son passage de 53 matchs avec les Miners, il aurait terminé au premier rang chez les Aigles pour les longues balles (10) et la moyenne de puissance (0.453) ainsi qu’au troisième échelon pour la moyenne de présence sur les sentiers (0.365). 

«Brendan est un frappeur très dangereux avec un haut potentiel de circuits et de frappes de plus d’un but. Il a très bien fait voyager la balle au Skylands Stadium à Sussex, le terrain le plus difficile dans notre ligue. J’aime également sa patience au bâton puisqu’il obtient énormément de buts sur balles», explique le gérant des Aigles, TJ Stanton. 

Webb devient le troisième voltigeur sous contrat. Les autres sont Javier Herrera et Connor Crane. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.