Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 janvier 2017 - 09:00

René Martin à la présidence de Baseball Mauricie

Par Salle des nouvelles

La fin de semaine dernière, les présidents d’associations et les membres du conseil d’administration de Baseball Mauricie ont nommé le directeur général des Aigles, René Martin, président.

À la suite des démissions en bloc des membres de l’ancien conseil d’administration, l’organisation des Aigles a offert ses services pour assumer la transition.  Après plusieurs discussions avec le directeur général de Baseball Québec, Maxime Lamarche, René Martin a accepté le poste de façon intérimaire jusqu’en novembre 2017.

« J’aime penser que l’arrivée de la Ligue Can-Am à Trois-Rivières et que le travail acharné de plusieurs bénévoles partout en région ont augmenté la popularité du baseball en Mauricie. Pour les Aigles, il ne fait aucun doute de l’importance d’assumer un leadership régional dans le développement des jeunes», explique René Martin.

Le principal intéressé souhaite améliorer l’encadrement aux entraineurs et s’inspirer du modèle de développement des Aigles de la Mauricie AA pour améliorer les différents programmes déjà en place. Il s’est d’ailleurs dit très impressionné par le dynamisme et la volonté collective des présidents d’associations ainsi que les autres membres du conseil d’administration. 

 

Voici la liste des personnes qui composent le nouveau conseil d’administration : 

Président: René Martin
Vice-président Baseball: Francis Héneault
Vice-président discipline et règlementation: Éric Vinette
Vice-président évènements: Louis Benoît
Secrétaire : Julie Larivée
Registraire: Nathalie Carrier
Trésorier: Jonathan Goyette
Représentant des entraineurs: Gabriel Thibodeau
Représentant des arbitres: Gabriel Piché
Représentante des marqueurs: Patricia Dufresne 
Représentant baseball Féminin: Daniel Morissette

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.