Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 novembre 2016 - 14:31

Le Blizzard transige avec les Éperviers de Sorel-Tracy pour obtenir un défenseur

Par Salle des nouvelles

À quelques heures d'un match local au Colisée de Trois-Rivières à 20 heures en ce vendredi, le directeur général et entraîneur-chef du Blizzard de Trois-Rivières, Bob Desjardins, bouge encore avec une autre transaction.

Le défenseur Jonathan Delorme s'amène avec un choix de troisième ronde au prochain repêchage. En retour, l'attaquant Carl Gélinas et le gardien de but Charles Lavigne s'aligneront avec les Éperviers de Sorel-Tracy.

"L'acquisition de Jonathan Delorme nous apporte de la profondeur en défensive, d'affirmer Bob Desjardins. La défensive étant notre maillon faible, on s'améliore avec Carl Tremblay et Jonathan Delorme. Aussi, nous devions obtenir des choix de repêchage car nous n'en avions pas beaucoup dans les premières rondes."

Delorme, originaire de Granby et âgé de 23 ans, étudie à l'UQTR et a obtenu 12 points en 36 matchs dans le circuit. Il n'a pas joué depuis le début de la saison.

Par contre, c'est avec regret que l'homme de hockey du Blizzard laisse partir Carl Gélinas qui amorçait sa troisième saison avec le Blizzard. "Nous ne voulions pas qu'il soit malheureux et nous l'avons accommodé en l'envoyant à Sorel-Tracy. Nous tenons à le remercier pour tous les services rendus au Blizzard au fil des ans", de commenter Bob Desjardins.

En guise de conclusion, il a mentionné qu'avec le statut de Marco Cousineau, il devait transiger pour envoyer Charles Lavigne avec une équipe où il aurait la chance d'être devant le filet plus souvent. Le Blizzard a Marc-Antoine Gélinas comme autre gardien de but.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.