Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 octobre 2016 - 09:59

Un nouveau look pour le Blizzard à surveiller

Par Salle des nouvelles

Le Blizzard de Trois-Rivières arbore un nouvel uniforme en cette nouvelle saison. Nous en avons peu parlé dans les dernières semaines en raison des retrouvailles des Draveurs, mais les amateurs présents à Jonquière samedi dernier ont pu remarquer ce changement pour la formation trifluvienne.

Le vice-président et directeur administratif de l'équipe, Sylvain Robert, explique ce que l'organisation a retenu comme changement. "Nos couleurs seront celles des chandails vintage des Jets de Winnipeg. Nous souhaitons que les amateurs vont aimer nos nouvelles couleurs que nous allons dévoiler officiellement ce dimanche au Colisée." Les couleurs de l'équipe semblent plaire à de nombreux amateurs qui ont félicité l'organisation par le biais des médias sociaux.

Pour revenir au hockey proprement dit, la troupe de l'entraîneur Jonathan Lessard est en quête d'une première victoire après deux revers. Le Blizzard visitera le COOL-FM à Saint-Georges vendredi soir avant d'accueillir les Éperviers de Sorel-Tracy ce dimanche à 16 heures au Colisée de Trois-Rivières.

Les amateurs pourront voir Nicolas Corbeil en action. Ce dernier s'est entendu avec la direction de l'équipe au cours des derniers jours.

D'ailleurs, le directeur général, Bob Desjardins, pourrait encore bouger dans les prochains jours. "Je n'ai pas aimé ce que j'ai vu depuis les matchs préparatoires et les deux premiers matchs de la saison et c'est pourquoi j'ai bougé. Il faudra mettre ses bottes de travail pour jouer ici. Ce n'est qu'un début. J'ai dit que je voulais avoir une équipe avec du caractère et c'est ce que je veux offrir à nos partisans. Je prévois encore bouger", de commenter le directeur général qui est déterminé à offrir une équipe compétitive et fière aux amateurs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.