Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 juin 2018 - 15:00

La marche pour la Slérose Latéral Amyotrophique revient à Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

La Société de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) du Québec est heureuse de présenter pour une quatrième année la Marche pour la SLA à Trois-Rivières le samedi 9 juin au Parc de l’Île St-Quentin, à 11 h. Les Mauriciens et Mauriciennes sont attendus afin de marcher aux côtés des personnes atteintes de la maladie et leurs proches. Présidé par la comédienne trifluvienne Isabelle Giroux, l’événement vise à sensibiliser le public québécois à la SLA et à amasser des fonds pour financer les programmes et services offerts aux familles qui en sont touchées ainsi que la recherche d’un remède.

La Marche pour la SLA à Trois-Rivières en bref 

  • La Marche aura lieu le samedi 9 juin, à 11 h (inscription à partir de 9 h 30), au Parc de l’Île Saint-Quentin;
  • Il s’agit de la 4e édition de la Marche pour la SLA à Trois-Rivières;
  • La comédienne Isabelle Giroux, qui incarne Eve Charlebois, atteinte de la SLA, dans la télésérie Ruptures en est la Présidente d’honneur;
  • La première Marche pour la SLA de Trois-Rivières a été une initiative de Dominique Lavergne, dont la mère, Ginette Leblanc, a connu un combat médiatisé contre la SLA;
  • La Marche pour la SLA accroît la sensibilisation à la SLA et amasse des fonds pour soutenir la recherche et maintenir la qualité des services offerts aux personnes qui en sont atteintes et leurs proches partout en province;
  • 40% des dons amassés financent des projets de recherche canadiens de pointe sur la SLA. Les 60% complémentaires soutiennent les services directs aux personnes vivant avec la SLA et à leur famille, à chaque étape de la maladie;
  • Depuis ses débuts en 2000, la Marche pour la SLA s’est développée pour inclure 85 Marches pour la SLA à travers le Canada, dont 9 marches au Québec;
  • Sur la liste des 9 Marches pour la SLA ayant lieu au Québec figurent également Sherbrooke, Outaouais (Ottawa), Québec, Saint-Hyacinthe, Laval, Montréal, Rivière-du-Loup et Charlevoix.
  • L’objectif de collecte de fond en 2018 à Trois-Rivières est de 8 000$.
  • Au Canada, juin est le mois de la sensibilisation à la SLA.

Isabelle Giroux, présidente d’honneur de la Marche pour la SLA à Trois-Rivières

Originaire de Trois-Rivières, Isabelle Giroux s’est vue donner tout un défi lorsqu’elle a dû transposer à l’écran la réalité d’une femme atteinte de la SLA dans la populaire télésérie Ruptures, produite par Fabienne Larouche. Son personnage d’Eve Charlebois, conjointe d’Antoine Duchesne (Guillaume Lemay-Thivierge), lui a fait prendre conscience des enjeux auxquels doivent faire face les personnes atteintes de la SLA, mais aussi leurs familles. 

«J'ai fait beaucoup de recherches sur la maladie pour bien m'outiller. C’est une maladie horrible et dévastatrice et c’est pourquoi il faut faire avancer la recherche et soutenir les gens qui en sont atteints», explique Mme Giroux.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme et d’espoir qu’Isabelle invite tous les Québécois et Québécoises à marcher en soutien et en solidarité aux familles aux prises avec la maladie de Lou Gehrig en se joignant à l’une des neuf Marches pour la SLA qui auront lieu partout à travers la province. 

« J’espère sincèrement que mon implication auprès de la Société de la SLA du Québec puisse donner une voix à toutes les familles qui vivent au quotidien avec la SLA et les grands défis que ces trois petites lettres signifient. Pour moi, SLA Québec représente un avancement pour la cause, des familles, des amis et des êtres humains qui doivent être vus, entendus et aidés», mentionne-t-elle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.