Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 mai 2018 - 12:33 | Mis à jour : 12:44

Plus de 123 000 $ amassés à Victoriaville et à Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec est heureuse du succès du Défi têtes raséesMD Leucan, présenté par PROXIM qui a eu lieu le 27 mai dernier à La Grande Place des Bois-Francs à Victoriaville et au Centre Les Rivières à Trois-Rivières.

À Victoriaville, 40 participants ont démontré leur solidarité envers les enfants atteints de cancer
en mettant leur tête à prix cet après-midi. Avec les participants des Défis personnalisés de 2018,
ils ont amassé un montant de 44 845 $. M. Alexandre Marcotte, copropriétaire des restaurants St-Hubert de Victoriaville et de Cowansville, et sa fille Mya, coprésidents d’honneur, ont eux-
mêmes amassé plus de 17 000 $ lors de leur Défi le 23 mai.

À Trois-Rivières, les 80 participants qui ont relevé le Défi têtes rasées Leucan et ceux qui sont passés sous le rasoir lors des Défis personnalisés au cours des derniers mois ont amassé 78 258 $. M. Janick Bigras, directeur du Centre d’affaires de la Banque de développement du Canada en Mauricie et président d’honneur, a remis près de 10 000 $ à Leucan à l’occasion de son propre Défi le 16 mai.

Jean-Christophe Paquet, 14 ans, et Maggy Van Uytfanck, 20 ans, ont fièrement représenté
Leucan en tant que jeunes porte-paroles de l’édition 2018.

Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec remercie les participants qui ont relevé le Défi en duo. Deux paires de billets pour la première du spectacle Cirque du Soleil, Juste une p’tite nuite – Hommage au Colocs à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières ont d’ailleurs été remises en prix de participation parmi eux.

L’argent amassé permet à Leucan d’offrir plusieurs services de soutien aux enfants atteints de
cancer de la région et à leur famille, en plus de financer la recherche en oncologie pédiatrique.

À propos du Défi

Le Défi têtes rasées Leucan est une activité de financement majeure qui mobilise la communauté dans un élan de solidarité afin d’offrir des services aux familles d’enfants atteints de cancer. C’est aussi un geste de soutien envers les enfants qui subissent, lors de la chimiothérapie, une modification de leur image corporelle par la perte des cheveux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.