Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 novembre 2017 - 11:17

Jeunes présentant une déficience motrice, auditive ou visuelle

Mini-Défi : dépassement de soi par le sport et fierté

Par Salle des nouvelles

 Le Mini-Défi réunissait, le 11 novembre dernier, près de 90 jeunes présentant une déficience motrice, auditive ou visuelle pour leur permettre de faire connaissance entre eux et de vivre une expérience positive face au sport. 

La fierté ressentie par les participants qui accomplissent différentes épreuves durant la journée est aussi partagée par le président d’honneur Yves Bourque, employé du CIUSSS MCQ impliqué depuis le tout début et lui-même athlète en préparation pour les Jeux paralympiques d’hiver 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud. « Cette journée est fort importante, car elle permet à des jeunes de s’épanouir et surtout, de bouger avec un esprit de compétition amical. Le pourcentage d’inactivité chez les enfants est en croissance, donc il est important de motiver nos jeunes », renchérit Yves Bourque. 

Un moment valorisant pour tous 
Parmi les équipes en provenance de Trois-Rivières, Shawinigan, Drummondville et Victoriaville, c’est celle de Victoriaville qui a remporté la coupe. Mais au-delà de la saine compétition, « il s’agit de sensibiliser chaque jeune en lui faisant expérimenter différents sports adaptés à ses limitations, ça fait germer en lui l’idée que le sport et l’activité physique sont possibles » affirme Nicole Bellerose, physiothérapeute au CIUSSS MCQ et membre du comité organisateur. 

C’est grâce au travail remarquable et aux efforts déployés par des employés passionnés que cette activité en est à sa 8e édition. « Depuis la naissance du Mini-Défi, on constate une nette amélioration au niveau de l’intégration des jeunes ayant une déficience physique à des équipes sportives dans notre communauté » se réjouit Nicole Bellerose. Qui dit communauté, dit implication de bénévoles et de partenaires contribuant à la réussite de cet événement : les étudiants au programme de Techniques d’intervention en loisir du Collège Laflèche, l’Unité régionale du loisir et du sport de la Mauricie (URLS), l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et la Fondation InterVal. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.