Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 novembre 2017 - 09:10 | Mis à jour : 09:12

Un nouveau partenariat pour l'Association des personnes déficientes intellectuelles de Bécancour

Par Salle des nouvelles

C’est avec une fierté non dissimulée que l’Association des personnes déficientes intellectuelles (APDI) de Bécancour, Nicolet-Yamaska annonce un nouveau partenariat noué avec Magic Country. En effet, ce groupe de musiciens donnera un spectacle bénéfice au profit de l’APDI et mettra en vedette le chanteur bien connu, Daniel Dan. Cette soirée inoubliable aura lieu le 18 novembre au Faubourg du Mont Bénilde et débutera dès 19h.  

L’APDI est un organisme à but non lucratif qui a mis sur pied une savonnerie artisanale afin de fournir un plateau de travail adapté à ses participants qui vivent avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. En plus de cette entreprise d’économie sociale, l’APDI gère des cuisines collectives ainsi qu’un centre d’activités pour le plus grand bonheur de ses membres.

Daniel Dan et les musiciens de Magic Country désiraient pouvoir faire quelque chose de tangible pour les participants de l’APDI. Organiser une soirée bénéfice leur est apparu comme un bon moyen de remettre à la communauté un peu des bienfaits qu’elle leur a octroyés. Après la prestation de Daniel Dan, une soirée dansante suivra dans une ambiance de musique country. Pour une petit 15$, les citoyens et les citoyens peuvent également contribuer à ce projet tout en profitant d’un moment musical de qualité.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.