Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 octobre 2017 - 08:23

L’exercice d’urgence mobilise plus de 150 bénévoles en Mauricie

Par Salle des nouvelles

Plus de 150 personnes ont participé à l’exercice d’urgence qui s’est déroulé samedi au complexe La Franciade à Trois-Rivières. Cet exercice de sécurité civile reproduisait les conditions d’une catastrophe de grande étendue : micro-rafales, inondations localisées, routes impraticables, pannes électriques et de télécommunications, signaux de détresse provenant de balises aériennes et terrestres, une dizaine de victimes au sol.

Les organismes bénévoles en sécurité civile ont démontré, sur le terrain et en temps d’urgence réel, leur expertise et leur capacité opérationnelle à offrir un soutien aux organisations publiques responsables d’intervenir en cas de sinistres et aux victimes. Ces organismes sont :

  • Ambulance Saint-Jean
  • Armée du Salut
  • Association de sécurité civile du Québec
  • Association québécoise des bénévoles en recherche et sauvetage
  • Garde-côtière auxiliaire canadienne
  • Radio Amateurs du Québec
  • Sauvetage et recherche aériens du Québec
  • Service d’intervention d’urgence civile du Québec

 
Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a exprimé son soutien au 3e Rendez-vous Bénévoles et reconnu le travail des organismes impliqués dans l’exercice : « Le gouvernement du Canada reconnaît le rôle important des bénévoles en gestion des urgences et s’est engagé à étudier les possibilités en vue de tirer profit des différentes organisations bénévoles en cas de catastrophes. »

Michel C. Doré, directeur du Rendez-vous Bénévoles, estime que cette troisième édition est un franc succès. « Les bénévoles en sécurité civile sont des gens engagés et entrainés dans différents domaines d’intervention. L’exercice d’aujourd’hui a permis 1) de partager les expertises parmi les membres des différentes équipes et de renforcer l’interopérabilité et 2) de démontrer que ces organismes sont, en situation d’urgence, des partenaires incontournables des autorités municipales et gouvernementales. »

Pour Denis Bordeleau, porte-parole, ces exercices d’urgence « sont des opportunités de formation, de visibilité et de recrutement. Chaque année, nous faisons l’exercice dans une région différente. Cette année la ville de Trois-Rivières avait manifesté son intérêt à soutenir notre projet. Il s’agit donc du troisième Rendez-vous Bénévole. Les deux premiers ont eu lieu dans Lanaudière et le second en Montérégie. »

Ce Rendez-vous annuel vise également à sensibiliser les médias et la population à l’importance de se préparer à une catastrophe.
 
Rappelons que les organismes bénévoles qui ont participé à cet exercice d’urgence se sont mobilisés lors des inondations du printemps dernier qui ont touchées 286 municipalités dans 15 régions du Québec. « Pendant les inondations », explique Michel C. Doré, « le collectif des organismes bénévoles en sécurité civile s’est rapidement mobilisé et a offert aux autorités gouvernementales un impressionnant inventaire de ressources d’urgence disponible. Plusieurs municipalités en ont bénéficié. La plus importante mobilisation concertée est survenue à Rigaud ou les bénévoles ont œuvré conjointement avec les ressources municipales, provinciales et fédérales tout au long de l’opération. D’ailleurs, l’Armée du Salut est toujours active en soutien au rétablissement. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.