Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 octobre 2017 - 10:28

Le départ est lancé pour la 4e édition de la Course Esprit Sain Jean Coutu de Nicolet

Par Salle des nouvelles

Le 22 octobre prochain, dans les boisés avoisinant l’Hôtel Montfort à Nicolet, sera donné le coup d’envoi de la quatrième édition de la Course Esprit Sain Jean Coutu de Nicolet. Une fois de plus, le comité organisateur souhaite créer un événement rassembleur et intergénérationnel mettant de l’avant les saines habitudes de vie. Dans cette optique, une nouveauté fait son apparition afin d’élargir l’éventail des participants. 
 
En plus des habituelles distances offertes (1 km, 5 km, 10 km et 21,1 km), s’ajoute cette année un parcours de 3km dédié spécialement aux aînés, et qui pourra être réalisé à la marche ou à la course. Cette idée vient du désir d’inclure davantage les gens du troisième âge en leur proposant un parcours facilement adaptable à leurs capacités, mais qui se veut à la fois stimulant. Un partenariat avec le programme Municipalité amie des aînés (MADA) de Nicolet a d’ailleurs été entrepris afin de faire la promotion de la course auprès de cette clientèle. Personnes âgées, coureurs assidus, mais aussi toutes personnes désirant simplement participer pour le plaisir de bouger sont donc conviés à la course.  Rappelons que l’un des principaux objectifs du comité est de réunir 1000 marcheurs et coureurs. 
 
Courir pour la prévention du suicide
Encore une fois, les profits amassés seront remis à la Fondation prévention suicide les Deux Rives comme contribution à contrer la détresse humaine, le mal de vivre, voire le suicide. Grâce aux commanditaires qui couvrent les coûts de l’événement, tous les frais d’inscription pourront être versés à l’organisme. L’an dernier, près de 20 000$ ont ainsi été remis à la cause, totalisant 46 500$ remis à la Fondation depuis les trois dernières années. Le comité organisateur réserve également un montant qui sera remis à la Maison Lu-Nid ainsi qu’aux écoles secondaires de la région qui inscriront des jeunes ou des membres du personnel. 
 
Présidente d’honneur
Pour cette quatrième édition, la Course Esprit Sain a de plus la chance de compter sur l’appui de Josée Simard, qui fera figure de présidente d’honneur. Cette résidente de Bécancour participe depuis plusieurs années à différentes courses afin de supporter des causes qui lui tiennent à cœur. En mai dernier, elle a notamment réalisé le Défi de la Muraille de Chine avec l’organisme Courir pour la vie dans le but d’amasser des fonds pour la Fondation prévention suicide les Deux Rives. Josée Simard se joint donc tout naturellement à la Course Esprit Sain, par son attachement à la cause de la prévention du suicide, mais aussi par son dynamisme et sa détermination qui en inspireront plusieurs.
 
 
Inscription
Il est possible de s’inscrire dès maintenant, soit :
- En personne au Jean Coutu de Nicolet (1693, boul. Louis-Fréchette ) ou au Jean Coutu du boulevard Jean XXIII à Trois-Rivières (5905, boulevard Jean XXIII)
- En personne ou par téléphone à l’Hôtel Montfort de Nicolet (1141, rue St-Jean-Baptise ; 819-293-6262)
Jusqu’au 20 octobre, les frais d’inscriptions sont de 25$ pour les adultes et de 5$ pour les 18 ans et moins.  À compter du 21 octobre, ils seront respectivement de 30$ et 10$. 
 
À propos de la Course Esprit Sain Jean Coutu de Nicolet 
Notre mission est d'organiser une course ou une marche populaire pour sensibiliser les jeunes et adultes à la pratique de saines habitudes de vie, de façon à contribuer principalement à prévenir le suicide.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.