Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2017 - 10:14

Les MTS les plus fréquentes chez les jeunes de moins de 25 ans

Article commandité

Au Canada, les MTS représentent une préoccupation grandissante de santé publique, notamment chez les jeunes de moins de 25 ans qui sont les plus concernés et dont le taux de détection n’a cessé d’augmenter ces 10 dernières années.

Il est bien sûr recommandé, au moindre doute, de faire un dépistage des MTS les plus fréquentes notamment la chlamydia, gonorrhée, syphilis.

  • La chlamydia

Cette MTS peut être contractée lors de relations sexuelles vaginales, orales ou anales avec une personne déjà atteinte. Dans la grande majorité des cas, les personnes atteintes ne se doutent de rien, car cette maladie n’a pas forcément de signes distinctifs. Elle peut causer des séquelles graves comme l’infertilité, des douleurs pelviennes chroniques, des maladies inflammatoires pelviennes, ou encore des cas de grossesse extra-utérine.

Quelques symptômes qui doivent conduire à demander un dépistage 

Chez l’homme : écoulement au niveau du pénis, douleurs testiculaires, sensation de brûlure au moment d'uriner, démangeaison au méat urinaire.

Chez la femme : douleurs au bas-ventre, démangeaisons vaginales, saignements entre les règles et après les relations sexuelles, sensation de brûlure au moment d'uriner, augmentation des pertes vaginales.

  • La gonorrhée

Cette maladie se transmet également lors de relations sexuelles vaginales, orales ou anales, mais aussi de la mère au nouveau-né lors de l’accouchement. Le nombre de personne atteintes de gonorrhée a plus que doublé et on observe une hausse des phénomènes de résistance aux antibiotiques.

Les symptômes

Chez l’homme : écoulement de pus jaune ou verdâtre du pénis, besoin fréquent d'uriner, sensation de brûlure au moment d'uriner et/ou douleurs testiculaires.

Chez la femme : au début de la maladie, elles peuvent ressentir des douleurs en urinant ainsi que des écoulements vaginaux jaunes ou verts. Puis les symptômes disparaissent pour ne revenir qu’en cas de complication, ce qui rend la détection compliquée chez les femmes.

  • La syphilis

Il s’agit d’une infection bactérienne qui se transmet comme les deux autres MTS, mais qui peut aussi se transmettre au fœtus et entraîner des anomalies congénitales, voire le décès.

Elle se décompose en 3 stades :

  1. Un ulcère ou une plaie ouverte sans douleur apparait là où la bactérie a pénétré (généralement, dans la région génitale, dans l'anus ou dans la gorge)

  2. fièvre, malaise, éruption dans la paume des mains ou sur la plante des pieds, perte de cheveux, inflammation des ganglions.

  3. Affection du cerveau, du cœur, des vaisseaux sanguins et des os.

Il est essentiel d’avoir recours au préservatif en guise de protection, et d’effectuer un dépistage régulier des MTS.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.