Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 août 2017 - 11:13

Quels procédés de nettoyage pour améliorer la qualité de l'air intérieur ?

Article commandité

Que ce soit à la maison ou au bureau, il est essentiel que l’air que vous respirez soit suffisamment propre. Cela implique notamment l’absence de pollution, de particules néfastes voire de gaz nocifs. L’enjeu est également que vous puissiez respirer un air comprenant assez d’oxygène. En plus d’aérer régulièrement vos différentes pièces, vous devez aussi effectuer un nettoyage en profondeur de tous vos systèmes de ventilation et aération. Mais quels sont les procédés de nettoyage pour améliorer la qualité de l'air intérieur ?

L’échangeur d’air, garant de la qualité de l'air intérieur

Un échangeur d’air transfère l’air d’un endroit vers un autre, pour le renouveler, évacuer ses impuretés et rééquilibrer le taux d’humidité. Résultat : vous respirez un air frais comme à l’extérieur… mais à l’intérieur !

De plus, ce système de ventilation peut aussi récupérer de l’énergie ou de la chaleur, qu’il réutilise pour la climatisation ou le chauffage. De quoi réaliser d’intéressantes économies d’énergie.

Malheureusement, un échangeur d’air s’encrasse au fil des mois, ce qui réduit son efficacité et peut même introduire des éléments indésirables dans votre air intérieur (germes, bactéries, poussière, etc.). Pour continuer à bénéficier au mieux des avantages de votre ventilation centrale, un bon entretien s’impose.

Nettoyer un système de ventilation

Commencez par changer régulièrement le filtre de votre système de ventilation. Et tous les 3 ans environ, prévoyez aussi un nettoyage des conduits de l’échangeur d’air effectué par des professionnels qualifiés.

Le nettoyage d’un système de ventilation inclut son unité et l’ensemble de ses conduits. Pour cela, le professionnel utilise du matériel spécifique et adapté au type de système installé.

En pratique, une longue tige est introduite dans les différents tuyaux, qu’ils soient flexibles ou en acier galvanisé, afin d’en éliminer les saletés. D’abord, des pulsions, fouettages et frictions permettent de déloger efficacement les impuretés. Puis, elles sont aspirées. En complément, la succion aide aussi à enlever la poussière coincée dans le capteur.

Que faire en cas de contamination ?

En outre, si votre échangeur d’air est contaminé par des bactéries, des germes ou des moisissures, le professionnel se charge également de sa décontamination.

Tous ses composants sont alors nettoyés par pression négative (ou dépression), pour empêcher la prolifération des contaminants. Ensuite, un produit – de préférence naturel, puisque vous allez l’inhaler – est pulvérisé dans tout le système de ventilation, pour tuer définitivement les germes.

Conclusion

Pour préserver la qualité de l’air intérieur, entretenez donc correctement votre système de ventilation et effectuez des nettoyages réguliers.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.