Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 août 2017 - 11:11

Nos conseils pour bien protéger vos oreilles dans un milieu de travail bruyant

Article commandité

De nombreux éléments renforcent la pénibilité au travail. Parmi eux, le bruit constitue un facteur de risque important. Pour préserver l’audition des personnes travaillant dans un environnement bruyant, les entreprises sont donc tenues de prendre les mesures adéquates. Suivez nos conseils pour protéger vos oreilles dans un milieu de travail bruyant.

Que dit la loi canadienne ?

D’après le Centre canadien d’Hygiène et de Sécurité au Travail (CCHST), le bruit est un son non désiré. La notion de bruit est donc subjective. Pour savoir si un environnement professionnel est objectivement bruyant, posez-vous ces questions :

  • Faut-il élever la voix pour s’entendre ?

  • Après le travail, les travailleurs ont-ils des tintements d’oreilles ? Doivent-ils augmenter le volume de leurs appareils (plus qu’avant d’aller travailler) ?

  • Un employé de longue date a-t-il du mal à entendre les conversations dans un milieu bruyant ?

Si les réponses sont oui, alors votre environnement de travail est bruyant.

Or, l’appareil auditif étant sensible et fragile, des sons intenses peuvent rapidement causer des dommages permanents au niveau auditif. Une exposition régulière et prolongée entraîne alors une perte progressive et irréversible d’acuité auditive. En cas de souci, mieux vaut consulter une clinique auditive d'expérience composée d'oto-rhino-laryngologistes et audiologistes spécialisés.

C’est pourquoi les entreprises bruyantes doivent protéger leurs employés, en:

  • Réduisant le niveau de bruit en agissant directement à la source.

  • Fournissant des protections contre le bruit aux personnes qui y sont confrontées.

Les dispositifs de protection individuelle de l’ouïe

Le bruit est un danger fréquent dans le secteur de l’industrie lourde et de la manufacture. Mais il existe aussi dans de nombreux autres domaines (milieux agricoles, cantines, etc.).

Dans ces secteurs, l’employeur doit fournir des dispositifs de protection individuelle de l’ouïe aux travailleurs. En voici quelques-uns :

  • Les bouchons d’oreilles : insérés dans le conduit auditif externe, ils sont moulables (en mousse) ou prémoulés (parfois sur mesure). Ils existent en format jetable ou réutilisable.

  • Les protège-tympans : ces bouchons d’oreilles sont maintenus dans les oreilles par un serre-tête.

  • Le casque antibruit : composé de coussinets souples attachés à un serre-tête, il se pose sur les oreilles.

Notez que selon le CCHST, ce type de protections n’est qu’une mesure provisoire et ne dispense en aucun cas l’entreprise de mener des actions pour réduire effectivement le bruit environnant.

Conclusion

Si vous travaillez dans un environnement professionnel bruyant, protégez bien vos oreilles !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.