Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 août 2017 - 09:57

Pour une deuxième année le golf et vélo est un duo gagnant!

Par Salle des nouvelles

Un franc succès pour le tournoi de golf de la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR), auquel s’est greffé le Tour cycliste Brunelle Ski vélo l’année dernière. Cette deuxième édition qui a eu lieu ce mercredi 16 août dernier, au club de golf Ki-8-Eb, a permis d’amasser 82 500 $! Plus d’une centaine de golfeurs et près d’une quarantaine de cyclistes se sont réunis pour l’occasion et ont eu le plaisir de faire équipe au profit de la cause de la santé.

La Fondation RSTR tient à remercier chaleureusement ses partenaires majeurs, soit : Place Belvédère, partenaire cocktail; Brunelle Ski Vélo, partenaire Tour cycliste ainsi que l’apport essentiel de Marmen inc., toujours présente lors des activités et partenaire du bilan de santé. Cette année, la somme amassée sera dédiée à la santé féminine régionale et distribuée au sein du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. 

De plus, la Fondation tient à souligner la participation exceptionnelle des nombreux bénévoles et collaborateurs qui ont contribué, de près ou de loin, à la réussite de cet événement incontournable pour la santé de la région. 

À tous les participants ainsi qu’à ceux qui n’ont pu se joindre à l’événement cette année, le comité vous dit : « C’est un rendez-vous l’an prochain pour le 22e tournoi de golf et le 3e Tour cycliste! »

Sur la photo: 
Natalie Villemure, directrice générale, Fondation RSTR, Vasco Fraga, directeur, Brunelle Ski Vélo, Gaétan Boivin, président du C. A., Fondation RSTR, Marie-Andrée Rousseau, agente de développement, Fondation RSTR et Claudia Bélisle, directrice générale, Place Belvédère. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.