Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 juillet 2017 - 16:41 | Mis à jour : 17:01

La Banque Nationale amasse plus de 170 000 $ pour des organismes jeunesse de la Mauricie

Partis à vélo de Trois-Rivières le 7 juillet dernier, les quelque 200 employés de la Banque Nationale prenant part à la 7e édition du Grand Tour BN ont dépassé leur objectif : ils ont amassé plus de 170 000 $ pour des organismes jeunesse de la Mauricie.

« C’est un véritable défi sportif que nous venons de relever ensemble. Mais, notre véritable récompense c’est de savoir que ces efforts vont aider des jeunes qui en ont besoin et ainsi faire la différence dans leur vie. Bravo à tous les participants », a tenu à souligner Frédéric Beaulieu, journaliste à Énergie 102,3 et porte-parole de l’événement.

« Pour bon nombre de nos employés, ce défi est devenu une véritable classique annuelle. L’esprit d’entraide qui y règne est exceptionnel et l’engagement qui anime ces cyclistes et ces bénévoles n’est pas près de fléchir. Merci aux gens de la Mauricie de nous avoir accueillis », souligne le président d’honneur de la 7e édition, Dominique Fagnoule, premier vice-président à la direction, Technologie de l’information, à la Banque Nationale.

Cette année, les sommes amassées sont remises à des organismes régionaux qui, avec la Fondation Jeunes en Tête, développent et mettent sur pied des programmes préventifs et réparateurs pour le bien-être des jeunes. Les organismes bénéficiaires sont : Grands Frères Grandes Sœurs de Trois-Rivières pour le projet ConFrères ConSoeurs, la Fondation du Centre Jeunesse Mauricie et Centre-du-Québec, l’Institut secondaire Keranna pour son projet de classe innovante, la Maison L’Entr’Amis, Le TRàSH, l’éGrcole secondaire du Rocher, et la Maison des jeunes de Saint-Georges-de-Champlain.                                  

Rappelons que depuis ses débuts, il y a sept ans, le Grand Tour BN a permis de recueillir plus de 725 000 $ versés à des causes jeunesse, à travers des partenaires régionaux et nationaux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.