Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 juin 2017 - 10:36

Simon Allaire et Michel Deveault assument la co-présidence de la 24e édition du Tournoi de golf annuel bénéfice de la Fondation Claude-Mongrain

Par Salle des nouvelles

C’est avec enthousiasme que messieurs Allaire (Centre des entreprises Desjardins) et Deveault (Canadel) ont accepté la co-présidence d’honneur de la 24e édition du Tournoi de golf annuel bénéfice de la Fondation Claude-Mongrain, à la demande du président de la « Fondation » M. Louis Beaudet. Ces deux personnes sont synonymes de dynamisme et de réussite, ils figurent comme des modèles inspirants dans le milieu des affaires régional.

Ces deux co-présidents d’honneur auront le plaisir d’accueillir  les 144 golfeurs, vendredi le 16 juin prochain, au Club de golf de Louiseville en plus des vingt et un (21) athlètes, qui recevront une bourse d’entraînement de 500$ et les représentants de l’équipe qui se mérite la « bourse NORMANDIN » au montant de 750$.

C’est à compter de 12h00 que les athlètes seront présentés et recevront leur bourse des mains des partenaires financiers de la Fondation (FIDA, Omnium Gilles-Bourassa, Groupe TVA, les restaurants NORMANDIN) et de certains golfeurs qui sont assidus à cette activité depuis deux décennies. La 392e bourse individuelle sera remise à l’un des 21 boursiers pour atteindre le montant total de 189 250$. Quant à la bourse d’équipe, la « Fondation » en sera à la 25e pour un montant de 18 750$.

Avec cette activité bénéfice, les dirigeants de la « Fondation » souhaitent amasser plus de 15 000$, au profit des jeunes sportifs de la région, dont les demandes ne cessent d’augmenter d’année en année..

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.