Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 mai 2017 - 15:12

Les contre-indications à une augmentation mammaire

article commandité

L’augmentation mammaire, cette intervention chirurgicale souvent à but esthétique, est de plus en plus répandue actuellement. Toutefois, ce ne sont pas tous les cas qui peuvent recourir à une telle opération. En effet, il existe certaines contre-indications telles que des maladies, des habitudes de vie malsaine… qui peuvent empêcher la réalisation d’une augmentation mammaire. Lesquelles sont-elles ?

Les différentes contre-indications à une pose de prothèses mammaires

Généralement, une pathologie déjà existante dans la zone d’implantation, un cancer du sein en évolution, un état infectieux général dans la même zone sont des contre-indications à l’augmentation mammaire. Les femmes enceintes et en allaitement sont aussi déconseillées et n’obtiennent même pas d’autorisation médicale pour ce genre d’intervention.

Les femmes qui ont aussi des antécédents auto-immuns, qui présentent une instabilité psychologique, ou éventuellement une insuffisance tissulaire en sont aussi exclues. Celles qui suivent des traitements par irradiation, diathermie à micro-ondes ou par des stéroïdes ne peuvent pas non plus bénéficier d’une augmentation mammaire.

Dans certains cas, d’autres facteurs sont aussi pris en compte pour refuser l’implantation mammaire à une patiente. Il y a notamment l’obésité, le tabagisme, l’alcoolisme… Mais c’est au médecin plasticien de statuer sur la situation réelle de la patiente et d’en faire un diagnostic clair et précis. Voilà pourquoi, une intervention chirurgicale passe obligatoirement par des analyses.

Dans quel cas recourir à l’augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire est utilisée pour reconstruire les seins après une mastectomie, corriger diverses anomalies congénitales ou acquises comme la dissymétrie, l’aplasie, l’hypomastie et l’hypoplasie, remplacer un sein après explantation d’un implant défectueux ou âgé, et pour une visée esthétique.

Il est indispensable de consulter un praticien professionnel afin de faire l’évaluation préopératoire de la patiente et pour définir la méthode à utiliser. Cet expert a le devoir d’informer sa patiente des éventuels risques et des complications postopératoires liés à l’intervention.

Dans une clinique esthétique qui propose une simulation 3D avant/après, les clientes disposeront d’informations plus réalistes sur l’opération. Après quoi si elle accepte, elle doit le stipuler par écrit sur un formulaire déjà édité à cet effet. Elle apposera donc sa signature pour un consentement après information de tous les risques et des éventuelles alternatives à l’augmentation mammaire.

Ce sont les règles strictes qui régissent les professionnels en augmentation mammaire actuellement. Une patiente ne peut être opérée que si elle est en connaissance de cause de tous les risques liés à l’intervention.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.