Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 mai 2017 - 13:57

Dévoilement de sa nouvelle image

La Fondation de l’UQTR fête son 30e anniversaire

Par Salle des nouvelles

La Fondation de l’Université du Québec à TroisRivières (UQTR) a tenu le 27 avril dernier, au hall Gilles-Boulet du pavillon Albert-Tessier de l’UQTR, un coquetel visant à souligner son 30e anniversaire et à dévoiler sa nouvelle image de marque.  

Réunissant près de 200 invités, cette cérémonie a permis à l’équipe de la Fondation de souligner l’apport important de ses bâtisseurs, des donateurs et des partenaires qui ont participé au succès de la Fondation de l’UQTR depuis le début. La cérémonie a également permis de poser un regard renouvelé sur la Fondation à l’occasion du dévoilement de sa nouvelle image de marque ainsi que de son nouveau site Web.  

Après 30 années de dévouement et de philanthropie, la Fondation de l’UQTR est toujours aussi dynamique et innovante. Elle se dote aujourd’hui d’un nouveau logo qui fait foi de son rôle de support et de levier pour l’UQTR tout en inspirant la confiance et la transparence; deux valeurs très importantes à la Fondation. 

Lors de l’événement, un grand nombre de donateurs, d’employés, et de partenaires sont venus rappeler l’impact positif qu’a un établissement d’enseignement supérieur sur la région et l’importance de soutenir l’UQTR par le biais de sa Fondation. Certains de ces partenaires ont été conviés sur scène afin de rappeler les débuts de la Fondation. D’ailleurs, le président du conseil d’administration de la Fondation, M. André St-Onge, a tenu à remercier les fondateurs pour leur implication et leur vision : «Sans tous nos prédécesseurs qui ont eu à cœur le développement de l’UQTR, nous ne serions pas tous réunis afin de souligner ce moment inspirant et important dans l’histoire de la Fondation de l’UQTR. Cette dernière a toujours pu compter sur une équipe et un conseil d’administration dévoué. Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont été impliquées de près ou de loin dans le développement de la Fondation, car sans vous, notre Fondation et notre université ne seraient pas ce qu’elles sont aujourd’hui. » 

Pour sa part, le recteur, M. Daniel McMahon, a rappelé l’importance du rôle que joue la Fondation dans le développement constant de l’UQTR : «La croissance de l’UQTR depuis 1986 a été tout simplement remarquable. Mais pareille croissance n’aurait pas été possible sans l’appui indéfectible de ses donateurs, relayé par le travail incessant et le grand professionnalisme de la Fondation de l’UQTR ». 

De son côté, le directeur général de la Fondation, M. Daniel Milot, a souligné l’impact positif de l’engagement philanthropique des donateurs qui contribuent généreusement à la réussite et à l’existence de la Fondation : « L’impact d’une fondation solide pour notre université génère indéniablement des retombées importantes à tous les niveaux et poser le précieux geste de donner à la Fondation de l’UQTR, c’est faire le don du Savoir.  »  
 
La Fondation de l’UQTR 
Depuis sa création le 27 novembre 1986, la Fondation de l’UQTR consacre tous ses efforts à soutenir les étudiants, les activités de recherche et le développement de l’UQTR. À ce jour, elle a versé près de 45 millions de dollars à ces causes.  

Ayant à son actif trois campagnes majeures et des campagnes annuelles de financement, la Fondation a ainsi pu répondre aux besoins des étudiants, des professeurs et des chercheurs, tout en contribuant aux projets structurants de l’Université et en édifiant un important fonds général de dotation. 

Les principaux donateurs de la Fondation sont les gens d’affaires, les entreprises, les fondations, les associations et ordres professionnels ainsi que les diplômés, employés, retraités, étudiants, parents d’étudiants et amis de l’UQTR. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.