Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 mars 2017 - 10:08 | Mis à jour : 15:39

Le 36e Championnat de Scrabble® duplicate du Québec sera à Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

L’hôtel Delta de Trois-Rivières sera le site du 36e Championnat de Scrabble duplicate de la Fédération québécoise des clubs de Scrabble francophone, du 20 au 21 mai 2017. 

Les meilleurs scrabbleurs et scrabbleuses de la FQCSF s’affronteront au cours de cinq parties en trois minutes par coup, selon la formule duplicate. Près de 400 membres de la Fédération provenant de tous les coins de la province tenteront de maîtriser les 102 lettres et la grille multicolore de 225 cases afin de faire un maximum de points.

La Fédération québécoise
Fondée en 1980, la Fédération québécoise des clubs de scrabble® francophone est composée de 1500 membres répartis dans 60 clubs, de Gatineau à Saguenay, de St-Jérôme à Rimouski, de La Tuque à Sherbrooke, en passant par Shawinigan, Trois-Rivières, Nicolet, Victoriaville et Drummondville.

Le duplicate
Le Scrabble® est un des loisirs les plus populaires au monde. Inventé au milieu du dernier siècle, il est présent dans 121 pays et se joue en 33 langues.

La méthode duplicate permet à un nombre illimité de personnes de jouer ensemble une même partie, et vise à combler trois lacunes importantes de la formule classique. En premier lieu, le hasard de la répartition des lettres, source de frustration pour bien des joueurs, est éliminé car tous disposent des mêmes lettres à tout moment de la partie. Deuxièmement, le temps de réflexion étant limité à trois minutes par coup, cela permet de ne pas éterniser la partie, tout en la rendant plus compétitive. Finalement, des joueurs de forces inégales peuvent participer à une même partie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.