Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 février 2017 - 14:31

De nouvelles activités en prévention de la violence faite aux enfants!

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

En octobre dernier, le regroupement des organismes ESPACE du Québec (ROEQ) lançait ses nouveaux cahiers d’activités destinés aux enfants de 5 ans à 12 ans. En tout, 5 nouveaux cahiers ont été dévoilés. Ceux-ci sont maintenant distribués gratuitement dans les écoles du Québec, soit  à plus de 13 000 enfants et membres du personnel éducatif ayant reçu le programme ESPACE par un des organismes ESPACE du Québec. En région, ils étaient distribués pour la toute première fois à un peu plus de 400 élèves de l’école Jacques-Buteux de Trois-Rivières, et ce, un peu avant les fêtes.

Illustrés par Orbie Illustrations, les cahiers mettent en scène des personnages dans différentes situations où leurs droits d’être en sécurité, fortes, forts et libres sont mis en danger. Chaque enfant a le potentiel nécessaire pour résoudre des difficultés et pour conserver ses droits. Coloriage, fabrication de marionnette, labyrinthe, mots cachés, devinette, tout y est pour susciter l’attention des enfants. 

« Ce fût plusieurs mois de consultations, de travail et d’imagination pour aboutir à ces cahiers. Ils sont un outil d’appropriation. Lorsque les enfants ont reçu le programme ESPACE, ils poursuivent leur apprentissage de la prévention par des activités ludiques adaptées à leur âge. Nous avons porté une attention particulière pour que plusieurs activités correspondent aux objectifs éducatifs fixés par le Ministère de l’Éducation. » 
Odette Théberge, coordonnatrice au programme, Regroupement des organismes ESPACE du Québec.

Les cahiers sont conçus pour chaque groupe d’âge, préscolaire, primaire 1er cycle, primaire 2e cycle, primaire 3e cycle et finalement pour le personnel éducatif, un cahier réunissant l’ensemble des activités proposées. 

«  À notre arrivée dans les classes, les élèves avaient réalisé avec l’aide de leur professeur, l’activité préparatoire à notre venue. Il s’agissait en fait de mettre la table avant d’entrer dans le vif du sujet. De plus, les enfants ont accueilli avec enthousiasme leur cahier d’activités ESPACE. Certains nous ont révélé l’avoir complété le soir même à la maison. Même son de cloche du côté des parents, qui nous confient être très heureux de voir concrètement les notions apprises en classe par le biais du programme ESPACE, et ce, en complément à l’atelier leur étant destiné. Il s’agit d’une belle fierté pour nous!  »
Cathy Larochelle, coordonnatrice-animatrice, ESPACE Mauricie.

ESPACE Mauricie existe depuis 27 ans et est membre du Regroupement des organismes ESPACE du Québec qui regroupe pas moins de 11 organismes ESPACE présents dans dix régions du Québec. Le programme ESPACE est unique au Québec. Lorsqu’un organisme ESPACE visite un milieu, c’est l’ensemble de ses parties prenantes qui est sensibilisé et outillé. Par le biais d’ateliers interactifs, de mises en situation et d’exercices adaptés aux différents groupes d’âge, le programme ESPACE aborde les différentes formes de violence ; violence verbale, physique, psychologique, sexuelle, intimidation et les enfants exposés à la violence conjugale. Les enfants apprennent comment les prévenir, les dénoncer et se défendre, si nécessaire. Pour que les enfants, accompagnés des adultes de leur entourage, puissent être en sécurité, fortes et forts et libres! 

Les cahiers d’activités sont disponibles au http://www.espacesansviolence.org/cahiers-dactivites

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Voici un article pouvant être intéressant

    Dave - 2017-02-09 10:32