Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 février 2017 - 09:22 | Mis à jour : 09:23

12e journée de plein air Jean-Pierre Petit : un succès sur toute la ligne!

Par Salle des nouvelles

Dame Nature s’est, encore une fois, montrée clémente samedi dernier pour la tenue de la 12e journée de plein air Jean-Pierre Petit. Environ 200 personnes se sont présentées au Centre Énergie CMB pour participer aux diverses activités et compétitions, organisées au profit de la neurologie et de la neurochirurgie. Près de 20 000 $ ont d’ailleurs été amassés lors de cette journée. 

Pour messieurs Alex Legrow et André Desmarais, coprésidents d’honneur de l’événement, cette journée représente une autre victoire pour la cause de la santé. Ces derniers mentionnent que c’est grâce à des activités comme celle-ci que la mission du Fonds Jean-Pierre-Petit prend tout son sens, notamment en permettant des acquisitions concrètes qui améliorent la qualité des soins offerts par les neurologues et les neurochirurgiens de Trois-Rivières.

Le comité organisateur du Fonds Jean-Pierre-Petit ainsi que la Fondation RSTR remercient chaleureusement ses précieux partenaires - dont Marmen, partenaire haute distinction - sans qui rien ne serait possible. Il convient également de souligner la contribution indispensable des dévoués bénévoles, participants et partisans qui ont agi ensemble afin de faire avancer la cause.

Sur la photo: Rangée du bas : Lisette Tremblay, membre, Julie Bournival, membre, André Desmarais, coprésident d'honneur, Alex Legrow, coprésident d'honneur, Marie-Eve Croteau, Fondation RSTR et Jonathan Bettez, membre. Rangée du haut : Dr Alain Bilocq, neurochirurgien et membre, Gilles Masson, membre, Dave Petit, membre, Tamara Kohler, membre et Laurent Richard, membre. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.