Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 juillet 2015 - 11:39 | Mis à jour : 11:43

Fluoration de l'eau: la CTETS récolte plus de 200 signatures dans le district de Châteaudun

Toutes les réactions 1

Ce dimanche, plusieurs bénévoles de la Coalition trifluvienne pour une eau très saine (CTETS) ont visité les citoyens du district de Châteaudun, secteur Cap-de-la-Madeleine. Pétition en main, ils ont récolté 237 signatures en quelques heures seulement.

Les 237 signatures récoltées lors d’un porte-à-porte organisé par la CTETS dans le district de Châteaudun au Cap-de-la-Madeleine s’ajoutent aux 360 signatures déjà récoltées dans ce district au cours des dernières semaines. Au total, ce sont 597 signataires qui ont exprimé leur opposition à la fluoration de l’eau potable.

« La majorité des gens que nous avons visités sont contre la fluoration. Nous estimons qu’en moyenne, 80 % des gens signent la pétition. Ceux qui s’abstiennent de signer se disent neutres ou sans opinion sur le sujet. Rares sont ceux qui affirment être pour la fluoration », témoigne Gilles Rinfret, membre bénévole de la CTETS ayant participé au porte-à-porte ce dimanche.

Le district de Châteaudun étant présentement en élection, la Coalition espère que le futur conseiller saura être à l’écoute de sa population. Rappelons que le défunt conseiller Jean Perron avait voté contre la fluoration de l’eau lors de la séance du conseil en février 2014. « J'ai parlé à des dentistes, des médecins, j'ai bien dû parler à une centaine de personnes en tout et jamais je n'ai eu de positif. Je vais donc être à l'écoute des gens », avait-il fait savoir. Il est important de mentionner que les Madelinois n’ont jamais été fluorés. 

La Coalition a l’intention de poursuivre ses actions dans ce district jusqu’au jour de l’élection par du porte-à-porte ainsi qu’en étant présente à la fête de district qui aura lieu du 9 au 12 juillet.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Bravo! Il faudrait aussi demander aux touristes et passagers des navires en visite s'ils sont d'accord a avaler de l'eau fluoré tel que banni dans leurs pays.

    CaptinKirk3R - 2015-07-09 15:21