Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 septembre 2017 - 14:19

Une 5e édition pour le Défi allaitement Mauricie 2017

Par Salle des nouvelles

5e édition du défi allaitement Mauricie : c’est notre façon, dans la région, de souligner la semaine mondiale de l’allaitement maternel dont le thème, cette année, est  Soutenir l’allaitement – Ensemble. Le Centre Ressources Naissance et le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec invitent tous les parents de jeunes enfants à participer à cet évènement.

À nouveau cette année, pour souligner que l’allaitement concerne tout autant le papa, c’est une famille qui est porte-parole du défi :  Amélie Marcoux, journaliste au 106,9 Mauricie ainsi qu’à TVA Trois-Rivières Matthew Rusch, entraîneur des lanceurs et lanceur pour les Aigles de Trois-Rivières  Parents de William Rusch,10 mois et fier partisan des Aigles de Trois-Rivières! 
 
Les familles sont invitées à relever le défi  samedi le 30 septembre, entre 9h et 12h  à la cour centrale du Centre les Rivières Allaitements simultanés sur le coup de 11h 
 
C’est sur le coup de 11h que le grand décompte du nombre de bébés allaités se fera pour rivaliser amicalement avec tous les autres sites du Canada et d’ailleurs dans le monde.  
 
Ensemble, unissons-nous pour démystifier, normaliser et soutenir l’allaitement maternel notamment en rendant l’espace public un lieu convivial et complice où les familles se sentiront à l’aise de répondre aux besoins de leurs bébés! 
 
On peut manifester son intention de participer au Défi Allaitement Mauricie 2017 via la page Facebook de l’évènement. Les inscriptions se font le matin même sur le lieu de l’évènement. 

Sur la photo :
Valérie Lupien, animatrice pour le défi allaitement
Amélie Marcoux et William Rusch, porte-paroles pour le défi allaitement
Élaine Fréchette, organisatrice du défi  et consultante en allaitement au Centre Ressources Naissance

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.