Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2017 - 14:24

Une ville tournée vers l’avenir, pour nos jeunes!

Par Salle des nouvelles

Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières propose que la ville se démarque et se positionne comme une ville d’avenir pour la jeunesse trifluvienne.  Cela signifie notamment que le candidat Aubin s’engage à ce que la ville s’inscrive très clairement dans le développement d’énergies renouvelables, la diminution des îlots de chaleur et un transport en commun plus accessible et efficace. « Un comité formé d’experts du domaine des énergies renouvelables, de chercheurs de l’université, d’élus et de citoyens intéressés (dont des jeunes) par la question sera formé dès mon élection et aura pour mandat de proposer un plan d’action à la ville pour qu’elle puisse jouer un rôle actif dans le développement de ces énergies,  que ce soit l’électrification des transports, l’hydrogène ou le développement du solaire. » explique M. Aubin. Selon le candidat, on ne peut pas se contenter de voir arriver les choses, il faut être proactif, devenir un leader en ce sens et soutenir le développement d’entreprises dans ces domaines d’avenir. 

Par ailleurs, il s’engage également à mettre en place un programme incitatif pour le développement de tout ce qui vise à diminuer les îlots de chaleur : agriculture urbaine, toits verts, plantation d’arbres. « En 2017, il faut voir la ville autrement, comme un lieu où l’on intègre un peu de la campagne, où la nature a sa place, où il fait bon respirer et vivre. » ajoute-t-il. 
Un transport en commun performant et accessible M. Aubin a également dans ses projets de redonner ses lettres de noblesse au transport en commun en augmentant son efficacité et son accessibilité. « Le travail est amorcé à la Société de transport mais il faut s’assurer qu’on le rendra à terme et correctement, que ce soit une priorité pour la ville. Nous avons tous intérêt à cela, y compris les automobilistes qui n’utilisent pas le transport en commun, » explique-t-il. De plus, par des ententes comme celle réalisée dernièrement avec le Cégep, il entend diminuer les coûts pour les étudiants et mettre de l’avant des mesures semblables pour les personnes âgées. « Il y a déjà quelques incitatifs à prendre les transports en commun, mais il faut aller beaucoup plus loin. Pouvoir franchir la ville d’un bout à l’autre, d’Est en Ouest et du Nord au Sud doit devenir facile, rapide et abordable.  

Nous devrons, en tant que conseil de ville, collaborer activement et soutenir la Société de transports afin d’améliorer les horaires et les déplacements. Nous nous assurerons également qu’un siège soit réservé à la jeunesse sur le Conseil d’administration de la STTR, car les étudiants sont de grands consommateurs de transport en commun et ont, sans aucun doute, de bonnes idées pour l’améliorer.  Nous devrons aussi, travailler à bonifier le transport adapté, qu’il soit davantage adapté à la réalité et aux besoins des bénéficiaires. C’est par des moyens concrets que nous développerons une Ville unie d’Est en Ouest, une ville pour tous » mentionne monsieur Aubin. 
 
Finalement, M. Aubin propose que dans toutes les politiques de la ville, on s’assure de réfléchir adéquatement et sérieusement aux conséquences de celles-ci sur les jeunes et que l’on prenne les moyens pour les consulter. En ce sens, dès la première année du mandat de monsieur Aubin, un comité jeunesse (18-35 ans), relevant du conseil de ville, sera mis en place afin de travailler en étroite collaboration avec les élus. « Nous avons beau être la ville où la proportion de personnes âgées est la plus grande au Québec, cela ne veut pas dire pour autant que l’on ne doit pas penser à nos jeunes. Peu importe notre âge, soyons créatifs, innovants, modernes, offrons-nous une ville jeune! »  explique monsieur Aubin. 

D’ailleurs Jean-François Aubin lance un appel aux jeunes. « Je m’adresse directement à vous jeunes trifluviens et trifluviennes.  Je sais que la politique municipale n’a jamais été très populaire dans vos discussions. Aujourd’hui je vous dis, changeons cela ! Allez voter le 5 novembre, cette ville c’est aussi votre ville et elle doit être à votre image également! C’est le temps pour vous de participer au changement, de vous impliquer, de travailler à bâtir votre ville, une ville pour tous » conclut le candidat. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.