Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 août 2017 - 08:26

Une nouvelle candidate pour Ste-Angèle-de-Laval

Par Salle des nouvelles

Une nouvelle candidate se lance dans la course électorale dans le secteur Ste-Angèle-de-Laval.

Madame Joyce Hélie se présente au poste de conseillère municipale pour le siège #6 dans le cadre des élections du 5 novembre prochain. 
 
Native de la région, Madame Hélie cumule plus de 25 ans dans le domaine des affaires et du service à la clientèle.  Fille de parents ayant eu un commerce plus de 20 ans à Ste-Angèle-deLaval, elle a appris toute jeune le sens de l’entrepreneuriat et du leadership.  Cette expérience acquise au fil de ces années l’a amené à avoir sa propre entreprise.  Depuis maintenant 15 ans, elle est la propriétaire d’un salon de coiffure et d’esthétique. 
 
Mère de deux garçons, pro-active, elle a toujours su, par son dynamisme, faire bouger les choses à Bécancour.  Ses implications dans la communauté bécancouroise sont impressionnantes.  Elle a fait partie de plusieurs comités dont le Carnaval de Ste-Angèle et de Gentilly, les Comédiens de l’Isles, la première cuvée de la Maison des Jeunes, les loisirs, l’O.P.P. de l’école Explorami, Leucan, le Rendez-vous Ô Fleuve, le baseball mineur de Bécancour et le 50e anniversaire de la Ville de Bécancour, pour ne nommer que ceux-là. 
 
Travaillante et ayant à cœur le bien-être d’autrui, elle veut mettre à profits son expérience aux bécancouroises et bécancourois et travailler à l’amélioration constante des services aux citoyens en collaboration avec la grande famille de la Ville de Bécancour dont font partie, le conseil municipal, les employé(e)s et les bénévoles. 
 
Accessible, déterminée et dynamique sont les trois mots qui représentent bien cette jeune femme de à Ste-Angèle-de-Laval et candidate aux élections municipales de novembre prochain. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.