Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 novembre 2016 - 15:22 | Mis à jour : 16 novembre 2016 - 08:31

Nous nous souviendrons aussi de vous, M Pierre A Dupont, aux élections 2017

Toutes les réactions 2

Lettre d'opinion
Par Christiane Bernier

Au moment où la population a le plus besoin de vous, M le conseiller de Ste-Marguerite, pour faire cesser cet illogisme qu’est la fluoration de l’eau potable, vous, vous fuyez vos responsabilités.

Plus de 17 500 citoyens vous disent qu’ils n’en veulent pas de cette cochonnerie dans leur  eau potable, mais malgré ça, la ville va de l’avant avec les travaux de réfection dans le but de nous forcer cette médication dans le fond de la gorge.

C’est pourtant vous qui, en juillet 2013, juste avant les élections, nous disiez dans Le Nouvelliste du 24 juillet 2013:

« j'ai toujours été près des citoyens. Lorsqu'ils avaient un problème, je ne me sauvais pas. J'allais rencontrer les citoyens avec leurs problèmes. Ça reste en toi ça »

Et pourtant, vous fuyez la question de la fluoration.

Vous disiez aussi : «Moi, j'offre mes services à la population. Ils me connaissent. Ils savent comment je travaille et ils savent ce que je peux faire. »

Et pourtant, vous nous avez montré votre inertie dans ce dossier.

Savez-vous que selon le Code civil vous n'avez pas le droit de porter atteinte à mon intégrité physique? Vous devez avoir mon consentement avant de m'imposer un médicament par quelque mesure que ce soit? Et, ne vous trompez pas, la fluoration de l’eau potable est effectivement un traitement médical. Pas pour traiter l’eau, mais un traitement destiné contre la carie dentaire et rien d’autre.

En 2016, nous pouvons refuser de recevoir un vaccin, et même une transfusion sanguine au risque d’y laisser la vie. Nous pouvons aussi demander une assistance à mourir, mais nous ne pouvons pas refuser un traitement dentaire par la fluoration de l’eau potable. Dites-moi, où est la logique,  où est l’os dans le baloney?

Le comble du ridicule est que vous-même vous levez le nez sur l’eau du robinet et n’osez pas la boire, d’après ce que vous dites, et ce, avant même qu’elle ne soit fluorée. Qu’un conseiller nous oblige à boire une eau qu’il ne veut lui même pas boire, cela frise le ridicule. Alors, pourquoi avoir voté pour la fluoration de l’eau que vous ne voulez pas boire? À moins que vous vous disiez que « de toute façon, un produit chimique de plus ou de moins, ça ne change pas grand-chose »?

Vous nous renvoyez vers le provincial, pour s’opposer à cette absurdité, nous disant que c’est dans la cour du Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), et lorsque nous cognons à la porte du MSSS, il nous renvoie à la ville nous disant que c’est la ville qui décide.
Mettez en application vos vœux pieux et opposez-vous à l’obstination du maire. Mettez vos culottes. La population en a marre de se faire bourrer par des belles paroles.
La population n’est pas dupe. Elle sait qu’il n’en tient qu’à vous et à vos collègues de faire pencher la balance et faire arrêter cette folie en revenant sur votre position. La décision finale vous appartient.

Monsieur le conseiller municipal de Ste-Marguerite, il vous reste moins d’un an pour démontrer à vos concitoyens que vos bottines suivent vos babines. Encore plus urgeant, parce que la ville s’apprête à commencer les travaux de réfection de l’usine de filtration, en y ajoutant de l’équipement en vue de la fluoration de l’eau potable, il ne vous reste que quelques jours pour éviter une dépense inutile de 1,5 M$.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Une lettre qui remet en question la décision d'un conseiller pour la fluoration. En espérant que M. Noel va réfléchir sur son vote pour obliger toute une population d'ingurgiter un médicament sans son consentement. Écouter les citoyens qui l'ont élus comme conseiller n'est aucun juste retour du pendule.

    Joli cœur 001 - 2016-11-20 20:45
  • M. Dupont, votre compte est bon!

    Jolicoeur001 - 2016-11-20 20:58