Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 mai 2018 - 10:45 | Mis à jour : 11:08

Poursuite policière d'une motocyclette

Par Salle des nouvelles

Les patrouilleurs de la Direction de la police de Trois-Rivières ont procédé à l’arrestation d’un motocycliste suite à une courte poursuite policière qui s’est déroulée hier matin.

Vers 11h25, un patrouilleur qui effectuait une opération radar sur le boulevard des Forges près du boulevard St-Michel, a capté une motocyclette qui circulait à une vitesse supérieure à la limite permise. Lorsque le policier a voulu intercepter le conducteur, celui-ci, à la vue du véhicule patrouille, aurait plutôt décidé d’accélérer et tenté de fuir.

Une poursuite s’est amorcée mais a finalement été abandonnée alors que le motocycliste circulait en direction Nord, sur le boulevard St-Jean.

Quelques secondes par la suite, le policier a constaté que le conducteur s’immobilisait au loin, près
de nos limites territoriales avec la municipalité de St-Étienne des Grès. Lorsqu’il s’est approché du
conducteur, il a constaté que la moto avait calée. Il a donc procédé à l’arrestation du motocycliste.

Celui-ci fut transporté au Quartier général. Sa motocyclette fut remisée à la fourrière. Le suspect, Francis Richer âgé de 31 ans, a comparu, au Palais de justice, hier après-midi sous des accusations de fuite, conduite dangereuse et possession de métamphétamines. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.