Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 mai 2018 - 16:26 | Mis à jour : 16:30

La rivière Saint-Maurice sous surveillance

La Ville de Shawinigan avise les citoyens, en particulier les résidents du chemin de l’Ermitage et de l’avenue du Beau-Rivage, que le niveau de la rivière Saint-Maurice est sous surveillance actuellement.

La situation est évaluée d’heure en heure par les autorités. La Ville demande donc aux citoyens d’être vigilants. Le niveau de la rivière Saint-Maurice est actuellement élevé en raison de la crue printanière et il pourrait augmenter au cours des prochains jours.

« En collaboration avec la Direction régionale de la sécurité civile et Hydro-Québec, nous suivons la situation de très près avec nos Services de sécurité incendie et des travaux publics. Nous prenons toutes les mesures nécessaires pour être prêts à intervenir au besoin », a précisé Michel Angers, maire de Shawinigan.

Si vous devez pomper l’eau de votre résidence, nous demandons votre collaboration pour la rediriger vers la rivière, afin d’éviter des risques de refoulement causés par une surcharge dans le réseau d’égout de la Ville.

Pour assistance immédiate, veuillez communiquer avec le Service aux citoyens au 819 536-7200. Pendant les heures de fermeture, composez le 1, au moment indiqué, pour joindre l’assistance téléphonique 24 heures /7 jours.

En prévision de prochaines communications, nous vous invitons à vous inscrire au Service de messagerie automatisée aux citoyens (SMAC) ou à nous informer en cas de changement d’adresse ou de numéro de téléphone au www.shawinigan.ca/smac ou à communiquer avec le Service aux citoyens au 819 536-7200.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.