Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 septembre 2017 - 11:26

Vague de vols dans les véhicules à Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

La Direction de la police de Trois-Rivières désire informer la population d’une série de vols dans les véhicules qui sévit depuis le début de l’été. 
 
Les délits se produisent à toute heure du jour mais plus particulièrement en soirée et en début de nuit. Plusieurs secteurs de la ville furent touchés, ce qui laisse présumer que le ou les suspects se déplacent en véhicule. Les patrouilleurs ont procédé à l’arrestation de 2 suspects en lien avec ce type de criminalité au mois d’août dernier mais il semblerait que d’autres individus soient toujours actifs. Les objets convoités par ceux-ci sont particulièrement les GPS, téléphones cellulaires, portes-feuilles ainsi que la monnaie laissée à l’intérieur. A certaines occasions, les cartes de crédit ont servi pour des tentatives de fraudes. La majorité des véhicules impliqués avaient les portières déverrouillées facilitant par le fait même le travail des malfaiteurs. 
 
La Direction de la police de Trois-Rivières profite de l’occasion pour rappeler quelques conseils de prévention à l’attention des propriétaires de véhicules, notamment, toujours verrouiller les portières de son véhicule, ne pas laisser d’objets de valeurs à la vue en les plaçant dans le coffre ou dans un compartiment de rangement. Si possible, stationner le véhicule où il y a suffisamment d’éclairage. 
 
Toute personne constatant la présence de véhicules ou d’individus au comportement suspect est invitée à communiquer avec le service de police au 819 691-2929 ou via la  ligne « Halte au crime » au numéro de téléphone 819 370-6700.  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.