Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 septembre 2017 - 15:23

Le Centre de métallurgie du Québec affilié au Cégep de Trois-Rivières obtient une chaire de recherche sur l’aluminium

Par Salle des nouvelles

Le Cégep de Trois-Rivières et le Centre de métallurgie du Québec (CMQ) sont fiers d’annoncer le renouvèlement de la chaire de recherche collégiale en transformation de l’aluminium mise en place à l’automne 2012. Le partenaire principal de cette chaire, octroyée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), est Rio Tinto. Depuis cinq ans, la chaire est dirigée par M. Franco Chiesa, Ph. D., directeur scientifique au CMQ. Le coresponsable est David Levasseur, Ph. D. ing., chargé de projets R et D.

La chaire de recherche industrielle en transformation de l’aluminium du CMQ compte également sur d’autres partenaires industriels tels Paber Aluminium, Fabrication Powercast, Canimex, Moulage sous pression AMT, Technologie du magnésium et de l’aluminium, Whitfield Welding ainsi que le centre de recherche REGAL. Depuis la création de cette chaire, il y a cinq ans, les travaux faits au CMQ ont mené au développement d’alliages d’aluminium améliorés pour le moulage sous pression de pièces structurelles, à l’optimisation des traitements thermiques, au développement de procédés de fabrication et à l’amélioration de procédés existants chez les partenaires du CMQ.

Pour le directeur du CMQ, M. Gheorghe Marin, l’équipe du CMQ est fière d’avoir des partenaires de confiance qui nous permettent de développer la transformation de l’aluminium au Québec et au Canada. « Par une approche personnalisée auprès de nos entreprises, nous avons prouvé au CRSNG que nous pouvons continuer le travail commencé en 2012 pour une nouvelle période de 5 ans », précise-t-il.

« Comme titulaire de la chaire collégiale industrielle de recherche sur la transformation de l'aluminium , établie en 2012 au collège de Trois-Rivières par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, je suis heureux d'annoncer qu’elle a été renouvelée pour les 5 années à venir », a annoncé M. Franco Chiesa, directeur scientifique au CMQ. « Je suis reconnaissant à mon collègue David Levasseur, qui m’aide à réaliser des dizaines de projets annuellement avec nos partenaires industriels », ajoute-t-il.

M. Gilles Grenon, directeur du Développement économique régional Rio Tinto, affirme : « Rio Tinto est fier de renouveler ce partenariat entre le Centre de Recherche et de Développement Arvida (CRDA) et le Centre de métallurgie du Québec (CMQ), qui représente un investissement total de 250 000 dollars, soit 50 000 dollars par année pour une période de cinq ans. Il s’inscrit dans la stratégie de Rio Tinto de développer les prochaines générations de produits à valeur ajoutée, notamment pour l’industrie de l’automobile. Grâce à ce partenariat unique et structurant, le CRDA et le CMQ développent des synergies qui permettront de mettre au point les alliages de demain, de maximiser l’efficacité des technologies en matière de fabrication de produits de fonderie et de développer l’expertise technique ».

Pour le président du conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), M. B. Mario Pinto, « Le renouvèlement de la subvention témoigne du succès de M. Chiesa et de son équipe, qui ont forgé des collaborations solides et durables avec le secteur industriel et établi de nouveaux partenariats prometteurs pour leur deuxième période de financement. Le CRSNG est fier d’appuyer cette chaire qui continuera d’offrir à ses partenaires des services de R et D et de la formation exceptionnels et accroitra l’avantage concurrentiel du secteur canadien de la transformation de l’aluminium ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.