Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 septembre 2017 - 09:42

Faites comme plusieurs entreprises de la région et embauchez nos diplômés d’expérience!

Gestion des ressources humaines: 21 nouveaux diplômés

Par Salle des nouvelles

Une cohorte a terminé avec succès le 17 aout dernier le programme d’AEC Agent en support à la gestion des ressources humaines. Au total, 21 diplômés seront appelés à travailler comme agent en ressources humaines, agent de personnel ou adjoint administratif. D’ailleurs, une dizaine d’entre eux ont déjà trouvé un emploi dans la région. 

Réparti sur 3 sessions (32 semaines), ce programme crédité se déploie sur 810 heures et les participants bénéficient d’un stage d’intégration de 5 semaines en entreprise. Initialement offerte au Cégep de Chicoutimi, cette nouvelle AEC permet de répondre aux besoins actuels de la région mauricienne en matière de soutien à la gestion des ressources humaines. Nos diplômés seront en mesure d’assister le gestionnaire dans le processus de dotation, d’appliquer la procédure de rémunération, d’effectuer les opérations reliées à la paye ou encore d’assurer la gestion administrative.

Élaboré avec des employeurs, gestionnaires, pédagogues et divers professionnels du milieu des ressources humaines et de l’éducation, ce programme répond aux exigences auxquelles les agents en support à la gestion des ressources humaines sont appelés à faire face dans l’exercice de leur fonction.

La Formation continue et services aux entreprises du Cégep de Trois-Rivières félicite tous les finissantes et finissants pour cette réalisation.

Le prochain groupe démarre le 12 février 2017 et nous sommes en période de recrutement. 
Pour information, contactez Sylvie Léveillé au 819 376-1721, poste 2177 ou sylvie.leveille@cegeptr.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.