Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 mai 2017 - 09:26

Un doublé pour le Cégep de Trois-Rivières : une équipe de Sciences de la nature et un technicien en physique remportent les grands honneurs à Sciences, on tourne!

Par Salle des nouvelles

C’est une équipe de trois étudiants du Cégep de Trois-Rivières qui a remporté, ce weekend, la 25e finale nationale du défi « Science on tourne », tenue au Cégep Garneau. Les trois étudiants en Sciences de la nature, Kevin Beaudry, Charles Chapdelaine et Alexandre Leblanc ont réalisé un engin autonome pouvant ramasser des balles de golf et les placer dans un contenant. Ils ont ainsi marqué le maximum des points possibles dans un temps record de 2,9 secondes, soit 0,5 seconde devant l’équipe en deuxième place. Précision, rigueur et débrouillardise ont donc été au rendez-vous!

Le trio gagnant a été couronné le samedi 6 mai dernier. Ainsi, ils ont reçu chacun 1 000 $ offert par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, ainsi qu’une inscription gratuite au Forum international Science et Société offerte par l'Association francophone pour le savoir (Acfas). Auparavant, ils avaient remporté la finale locale du cégep le 6 avril dernier avec une bourse de 300 $.

Une finale haute en émotion
L’équipe composée de 3 étudiants en Sciences de la nature est passée près de ne pas se qualifier pour la ronde finale. En effet, lors du premier essai, le fil électrique de l’un des deux moteurs était sectionné. Heureusement, les étudiants avaient un long fil avec des pinces crocodiles en surplus. Ils ont tout juste eu le temps d’effectuer la réparation pour le deuxième essai où ils ont marqué le plus grand nombre de points en un temps de 3,4 secondes, se classant ainsi en 3e position. La compétition était donc serrée pour la ronde finale. Quelques modifications en coulisse et un changement de stratégie leur ont permis d’améliorer leur chrono. Le temps était tellement serré entre la première et la deuxième position que les juges ont eu recours à l’analyse vidéo. Résultats : Cégep de Trois-Rivières 2,9 secondes et Cégep André-Laurendeau 3,4 secondes! Trois vidéos ont été tournées, donnant ainsi droit à un aperçu des qualifications, de la préparation finale ainsi que de la grande finale.
Cette victoire a pu être construite durant leur projet de fin d’études qui se passe à leur dernière session. Les vainqueurs font ainsi honneur à la tradition d’excellence du Cégep de Trois-Rivières puisqu’en 25 années d’existence, il s’agit de la troisième victoire du collège. L’institution trifluvienne rejoint ainsi celle de Granby en haut du tableau d’honneur dans le nombre de victoires.

Également, Jonathan Hilairet, technicien en travaux pratiques au département de Physique du Cégep de Trois-Rivières a obtenu la première position dans la catégorie réservée aux membres du personnel des cégeps. La prestation de monsieur Hilairet peut être visionnée en cliquant ici.

Chaque année, Science, on tourne! lance un défi scientifique et technique que les participants et les participantes doivent relever en usant d’ingéniosité et de débrouillardise. En faisant intervenir des phénomènes physiques, chimiques, électriques et technologiques variés que les jeunes doivent être capables d’expliquer et de vulgariser, ce concours démontre le caractère passionnant de la science et favorise l’intégration d’apprentissages techniques et scientifiques. Annuellement, l’évènement suscite la participation d’environ 600 jeunes, soit une quarantaine d’établissements.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.