Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 janvier 2017 - 10:27

Une délégation du Cégep de Trois-Rivières au Forum étudiant 2017

Par Salle des nouvelles

Le lundi 9 janvier dernier, Maverick Dion St-Pierre, Jasmine Beaudet et William Isabelle, du programme de Sciences humaines, se sont rendus à la 25e législature du Forum étudiant.

Accompagnés de l’enseignant Joël Bégin, ils passent une semaine complète à Québec durant laquelle se tient une simulation parlementaire à l’Assemblée nationale. Ils y expérimentent le rythme de travail des parlementaires, acquièrent et approfondissent leurs connaissances sur le fonctionnement des institutions parlementaires, d’un État démocratique, de la procédure parlementaire et du processus législatif et ils mettent à profit et développent leurs habiletés en communication.

Ce sont respectivement en tant que ministre du Travail, ministre de l’Enseignement supérieur et adjoint du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale que Maverick, Jasmine et William œuvrent cette semaine. Quant à leur enseignant, c’est à titre d’encadreur du whip du parti au gouvernement qu’il participe au Forum étudiant. 

Il importe de souligner que si les quatre délégués du cégep ont pu participer à cet évènement annuel, c’est grâce à la contribution de nombreux donateurs à l’interne dont l’Association générale des étudiants, la Direction adjointe au soutien à l’enseignement et la Direction des affaires étudiantes et communautaires ainsi que l’aide financière apportée par messieurs Marc H. Plante, député de Maskinongé, Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières et Pierre Michel Auger, député de Champlain.

Caucus de parti, élections de la présidence et de postes stratégiques du gouvernement : la simulation a démarré sur les chapeaux de roues. Parions que ce projet rendra concrets les acquis en politique et en philosophie de ces trois étudiants!

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.