Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 novembre 2016 - 14:49

L’école secondaire des Pionniers remporte le prix de l’engagement militant

Par Salle des nouvelles

C’est avec fierté et le sentiment d’avoir fait une différence dans leur milieu que des élèves de l’école secondaire des Pionniers sont revenus du Congrès des jeunes d’Amnistie internationale auquel ils ont participé samedi dernier. Avec raison, l’école a reçu le prix de l’engagement militant dans la catégorie groupe secondaire pour les activités réalisées l’an dernier.  

Par ce prix, on reconnaît l’engagement de l’école envers la défense des droits de la personne et sa participation à sensibiliser la collectivité à des enjeux importants de notre société. Parmi les activités organisées, on se rappellera la visite de madame Béatrice Vaugrant, directrice générale d’Amnistie Canada francophone. Elle avait offert une conférence sur les enjeux entourant la crise humanitaire à l’égard des réfugiés syriens. Sans compter les nombreuses signatures amassées ainsi que les nombreuses cartes envoyées à des prisonniers dont les droits humains n’ont pas été respectés. 

Impliquée depuis plusieurs années  
L’école secondaire des Pionniers s’implique depuis plusieurs années à la cause d’Amnistie internationale et c’est la première fois qu’elle reçoit un prix du genre pour son action humanitaire. En tout, une cinquantaine de  jeunes s’investissent chaque année à ce comité.

Congrès des jeunes d’Amnistie internationale
Le Congrès des jeunes est une grande rencontre militante organisée par des jeunes pour les jeunes. Ce sont plus de 700 jeunes qui y participent chaque année. Le but est de réunir les militants jeunes pour qu’ils échangent sur les droits de la personne et sur l’importance d’agir ensemble. Il se veut aussi un endroit d’éducation sur les droits humains. Le Congrès présente divers ateliers, des témoignages, permet aux jeunes de découvrir d’autres organismes en visitant les exposants. C’est aussi une occasion pour les participants de s’informer, d’échanger mais aussi d’agir en participant à une grande action de solidarité!  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.