Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juillet 2017 - 11:15

Dévoilement des quatre lauréates de la bourse d’études en esthétique Epiderma 2017

Par Salle des nouvelles

Octroyées pour la 9e année consécutive, les Bourses d’études en esthétique Epiderma, uniques dans l’industrie, récompensent le parcours personnel et la motivation professionnelle de quatre nouvelles recrues. 

Les quatre lauréates 2017 sont : 

  • Rebecca Benavides Garcia de Repentigny, étudiante, DEP en esthétique au Collège Inter-Dec  
  • Chloé Moreau de Sainte-Anne de Sabrevois, étudiante, DEP en esthétique à l’École professionnelle des métiers de Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Sophie Morel de Trois-Rivières, étudiante, DEP en esthétique au centre de formation professionnelle Bel-Avenir à Trois-Rivières
  • Gabrielle Paluck de Gatineau, étudiante en esthétique à la Cité Collégiale d’Ottawa

En plus d’une perspective d’emploi chez Epiderma au terme de leurs études, les lauréates reçoivent une bourse d’une valeur de plus de 3 500 $ comprenant :

  • 1 250 $ en argent;
  • un stage d’observation d’un jour en clinique;
  • la gamme complète des produits BIO Epiderma;
  • un forfait d’épilation par laser des aisselles;
  • un traitement de microdermabrasion.

Le comité de sélection des Bourses Epiderma 2017 était composé de Sonia Proulx, directrice des ressources humaines chez Epiderma, de Julie Lalonde, directrice de la clinique de Longueuil et de Vicky Roy, technicienne à la clinique de Vaudreuil.  

« Par leur démarche individuelle impressionnante, les candidates de l’édition 2017 sont vouées à un bel avenir, déclare Sonia Proulx. Nous sommes heureux de leur offrir un tremplin pour amorcer leur carrière en esthétique. »

Quelques mots à propos des lauréates
Trilingue, Rebecca Benavides Garcia aime le contact avec le public. Dotée d’une expérience de quelques années en tant que consultante en soins de la peau et en cosmétiques et comme associée aux ventes, elle se réjouit de poursuivre ses études en esthétique tout en suivant un cours de maquilleuse artistique. Dynamique et faisant preuve d’un sens inné des responsabilités, Rebecca se passionne pour le volet conseil client ainsi que pour le travail d'équipe.

D’aussi loin qu’elle se souvienne, l’esthétique a été le domaine de prédilection de Chloé Moreau, celui qu’elle rêvait d’intégrer depuis toujours. Il lui aura fallu plusieurs détours de parcours avant qu’elle y arrive. Après des années d’études au CÉGEP en accueil et intégration, ainsi qu’un cours intensif en tourisme et voyage, Chloé est revenue à son choix premier, celui de l’esthétique. Acceptée à l’École professionnelle des métiers en 2016, elle se sent, depuis, parfaitement dans son élément et rêve d’exercer bientôt ce qu’elle considère comme un art : dispenser des soins esthétiques qui offrent bien-être et détente tout en favorisant l’estime de soi.

Pour Sophie Morel, les soins médico-esthétiques sont une révélation. Après des études en gestion hôtelière qu’elle a mises au service de plusieurs emplois dans le domaine de la restauration et de l’hôtellerie au Québec et ailleurs au Canada pendant plusieurs années, elle a récemment décidé de s’inscrire en esthétique pour faire carrière dans le domaine qui la passionne véritablement. Ayant vécu notamment à Jasper, à Whistler et au Nouveau-Brunswick, Sophie est bilingue et particulièrement versée dans l’approche client. Son expérience dans le domaine des ventes, son entregent et sa rigueur professionnelle seront des atouts de taille dans sa nouvelle voie.

Étudiante faisant preuve d'un engagement particulièrement actif dans la communauté, Gabrielle Paluck a fréquenté le Collège Saint-Joseph de Hull et la Cité Collégiale d’Ottawa. Elle participe à loisir à des activités variées, que ce soit en donnant un coup de main pour nettoyer un parc de la ville ou en prenant part à une entreprise de financement en faveur d’un gîte, d’un centre d’aide ou d’un centre de la petite enfance. À ses expériences de bénévole et ses formations parascolaires s’ajoute près d’un an d’expérience comme conseillère en cosmétiques. Motivée et rigoureuse, Gabrielle est ravie d’entamer aujourd’hui des études en esthétique à la Cité Collégiale d’Ottawa.

Pour être admissibles à la bourse Epiderma, les étudiantes et étudiants doivent être inscrits à temps plein à un programme professionnel d’esthétique ou d’électrolyse dispensé par l’une des écoles secondaires agréées par le ministère de l’Éducation du Québec ou de l’Ontario. Il suffit de remplir le formulaire disponible sur le site d'Epiderma et de joindre toutes les pièces requises, dont un exposé de 250 mots expliquant l’intérêt porté au domaine de l’esthétique.

Le réseau Epiderma consacre beaucoup d’énergie à la formation de son personnel. Le programme de formation de l’entreprise compte deux semaines de cours pratiques et théoriques, deux semaines intensives en clinique sous supervision, ainsi que des séances de formation continue que chaque technicienne du réseau est tenue de suivre une fois par année.

Photo : 
Denis Laroche, directeur adjoint
Monique Roy, enseignante
Sophie Morel, Lauréate
Lynda Bolduc, enseignante 
Manon Jalbert, enseignante
Sonia Proulx, directrice RH chez Epiderma !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.