Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2017 - 09:06

Groupé dévoile ses priorités et les opportunités d’affaires pour la région

Par Salle des nouvelles

C’est dans le cadre de son premier événement « Les grands rendez-vous économiques » que Groupé Mauricie-Rive-Sud a dévoilé ses priorités pour la prochaine année. Lors de cette première, les responsables du développement économique de Trois-Rivières (incluant Bécancour), Shawinigan et la Tuque étaient réunis sur la scène de la Shoppe du Trou du Diable afin d'échanger sur les opportunités d'affaires de demain en compagnie des leaders de la région. 
 
Les priorités de Groupé
C’est devant une salle comble réunissant plus d'une centaine de personnes qu’Alexandre Ollive, directeur général de l’organisation, a présenté les trois grands axes de développement pour la prochaine année à savoir, le recrutement de la main-d’œuvre, le développement des affaires ainsi que le réseautage. Plus d’une vingtaine de projets sont actuellement dans la mire de l’organisation. Parmi ceux touchant la main-d’œuvre, nous pouvons citer la mise en place d'une campagne de visibilité pour certains métiers ou secteurs d’activités en pénurie, la création de journées « vitrines » permettant de réunir les entreprises d’un même secteur lors d’un "happening" ou encore, à l'élaboration d’un sommet régional sur la main-d’œuvre. Concernant le développement des affaires, Monsieur Ollive a dévoilé un nouveau concept de rencontres au sujet des différentes opportunités d’affaires.  Enfin, pour offrir une occasion de réseautage, Groupé reviendra cette année avec un deuxième « Rendez-vous des leaders » consacré au maillage entre entrepreneurs.    

« Groupé défini des projets répondant aux besoins des entreprises de la région. Ces projets viennent supporter leur développement par le renforcement de leur visibilité, le partage de l’information, l’innovation et la mise en commun de services. Groupé permet d’offrir aux entreprises un endroit pour se parler, pour échanger et pour collaborer. C’est un changement de culture et nous pouvons en être fiers ! », ajoute Yves Lacroix, propriétaire de Fab 3R et président de Groupé. 
 
Les opportunités d’affaires de la région
L’événement a également donné lieu pour la première fois en région à un panel de discussion sur les opportunités d’affaires. Mario De Tilly, directeur général d’IDE Trois-Rivières, Luc Arvisais, directeur général du développement économique de Shawinigan et Patrice Bergeron directeur du développement économique de La Tuque étaient réunis sur la scène de la salle Wabasso, de la Shoppe du Trou du Diable. L’objectif principal de cette rencontre était d’échanger et de présenter les grandes opportunités de développement de la région.  « Il m’apparaissait important de présenter les grands secteurs qui façonneront l’économie de notre région, car la Mauricie n’est plus ce qu’elle était. Les entreprises évoluent dans un environnement en changement qui les oblige à s’adapter constamment » précise Monsieur Ollive.  Plusieurs projets et opportunités issus des technologies vertes, des technologies de l’information, du transport, de la transformation alimentaire et des services industriels ont ainsi été présentés aux entreprises présentes. 

Les trois responsables du développement économique ont mis fin à leur intervention en partageant une vision commune, sur l’importance de se regrouper et de travailler en synergie. Les participants ont ainsi été invités à rejoindre le mouvement Groupé, qui représente une des opportunités à saisir. Le message est maintenant clair : au-delà des limites des territoires et des villes, la région doit s’unir et travailler de pair pour un meilleur avenir économique. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.