Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 avril 2017 - 11:23

GéoFIT Amériques choisit Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

GéoFIT Amériques prend un nouveau départ et installe son siège social au Novocis, à Trois-Rivières. L’entreprise spécialisée en systèmes d’information, en géomatique et en développement d’applications se relocalise pour accroître ses activités et développer le marché régional et national. 
 
Depuis 2013, la filiale de GéoFIT Group avait comme mission de supporter les activités internationales, entre autres au Panama et en Haïti, depuis Montréal. Dorénavant, GéoFIT Amériques développera le marché du Québec et du Canada, à partir des bureaux de Trois-Rivières. 
 
Le directeur des opérations, Sylvain Laroche, souligne que Trois-Rivières a été un choix évident : « Nous avons choisi la ville pour sa localisation centrale et pour le dynamisme de la région. S’installer au Novocis est un atout pour notre entreprise, puisque nous cohabiterons avec des entreprises en technologies de l’information. » 
 
« Nous sommes ravis qu’une telle entreprise ait choisi notre région pour son développement en Amérique. Nous misons grandement sur les entreprises en technologies de l’information, comme GéoFIT Amériques, pour renforcer notre positionnement dans ce secteur », souligne le directeur général d’Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières, Mario De Tilly. 
 
L’entreprise est installée dans ses bureaux depuis quelques semaines déjà. Cinq personnes sont présentement à l’emploi de GéoFIT Amériques. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.