Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 mars 2017 - 14:58 | Mis à jour : 15:00

Lancement d’un tout nouveau concept de vanité intemporelle et contemporaine au Salon Expo Habitat Mauricie

Par Salle des nouvelles

Quatre designers québécois de renom choisissent Expo habitat Mauricie pour lancer leur toute nouvelle collection de vanité en plein cœur de l’Espace CUBE pour le plus grand plaisir des gens de la Mauricie du 16 au 19 mars 2017.  
 
À l’occasion de la conférence de presse de l’APCHQ pour le lancement de la 35e édition du salon, on apprenait que Maryse L’Archevêque et Simon Sauvé, designers à l’émission C’est quoi ton plan? et cofondateurs de Société de Design, présenteront l’Espace CUBE où vous pourrez découvrir des aménagements et des matériaux d’avant-gardes.  
 
L’espace sera également le lieu du lancement d’un tout nouveau concept de vanité intemporelle et contemporaine né de la collaboration entre Maryse L’Archevêque, Simon Sauvé, Pascale Nakhlé et Karim Guirguis.  S’étant côtoyés sur les plateaux de tournage de la série C’est quoi ton plan? à Canal Vie, la chimie opérait déjà entre eux. Leurs expériences respectives apportent un regard neuf sur les dernières tendances, les nouveaux matériaux et les designs recherchés. C’est ainsi qu’ils en sont arrivés à offrir des vanités exceptionnelles faites sur mesure qui marieront éclectisme et élégance tout en offrant un éventail de possibilités afin que chacune d’entre elles soit unique. Ces quatre designers seront donc sur place lors de la 35e édition d’Expo habitat Mauricie et vous présenterons une vanité unique déclinée en quatre versions originales. 
 
C’est un rendez-vous du 16 au 19 mars 2017 à la bâtisse industrielle de Trois-Rivières afin de venir découvrir ce tout nouveau concept signé par quatre designers québécois de talent. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.