Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 février 2017 - 14:54

Métro lance son programme de mise en valeur des produits régionaux dans ses magasins de la Mauricie

Par Salle des nouvelles

Metro est heureuse d’annoncer que quelque 64 nouveaux produits frais et d’épicerie de huit entreprises agroalimentaires de la Mauricie font aujourd’hui leur entrée dans les sept magasins Metro de la région.  

Les nouveaux fournisseurs sélectionnés sont :

  • Gestion Multi-Eco (Sirop d’érable pur biologique)
  • Café Créma (café Éthiopien et Brésilien)
  • Miel des 3 Rivières (Miel crémeux)
  • Les Nancy au Fourneau (Chutney, confitures, confits, relish, caramel, gelée, tartinades, etc)
  • La Sauce du Chief (Sauces BBQ)
  • Tout à l’Érable (Thés, caramel à fleur de sel et beurres d’érable)
  • Bou d’ail (Confiture à la fleur d’ail, gelée de vin à l’ail, ketchup, salsa et moutarde Dijon à la fleur d’ail)
  • Les Boissons du Roy (Vin blanc, gelée de Pérado, vin de bleuet) 

 
Le programme d’achat local de Metro vise à offrir le plus de produits régionaux possible sur les tablettes des magasins de son réseau et à augmenter leur visibilité, afin de répondre à la demande des clients, de plus en plus à la recherche de produits du Québec et de leur région. Cette initiative vise aussi à accompagner les fournisseurs dans leurs efforts de commercialisation auprès de la population québécoise au sein d’une grande chaîne.  

La collaboration d’intervenants régionaux clés aura permis d’organiser une tournée régionale au cours de laquelle l’équipe des achats a rencontré les fournisseurs intéressés et en mesure de vendre leurs produits chez Metro, afin de discuter de leurs produits, de leur étiquetage, leur prix, leur marchandisage, etc. La démarche aura permis de découvrir plusieurs producteurs de la région, déjà tous qualifiés MIAM (« Le Meilleur de l’industrie agroalimentaire de la Mauricie »), et de les accompagner dans leurs efforts menant à l’arrivée de leurs produits sur les tablettes du réseau de Metro.

« Je tiens à souligner les efforts que Metro a réalisés afin de faciliter l’entrée des produits de la région sur les tablettes de ses magasins et de les faire rayonner, notamment en leur attribuant une place de choix en magasin et en soutenant les entreprises agroalimentaires dans cette démarche », a commenté Patricia Lamy, coordonnatrice de l’Entente sectorielle du Plan de Développement de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire de la Mauricie. « Le projet avec Metro permet aux producteurs et transformateurs participants de développer leurs affaires et c’est l’activité économique de toute la région qui en sort gagnante ». 

Notre objectif est d’augmenter la présence en magasin d’une sélection distinctive des produits qui sont fabriqués dans une région, à un prix compétitif pour notre clientèle. Pour ce faire, nous n’hésitons pas à offrir un appui personnalisé à chacun de ces fournisseurs partenaires. » a souligné Christian Bourbonnière, viceprésident principal, division Québec de Metro. « Fortes de leur expérience et mieux outillées, les entreprises qui désirent grandir avec Metro voient leur développement s’accélérer, certaines passant même à une distribution dans tout le réseau. » 

Lancée en mai 2013, la politique d’achat local de Metro repose sur trois principes directeurs et vise à faire de Metro une vitrine de choix pour les produits régionaux; un partenaire privilégié d’Aliments du Québec; le principal allié des fournisseurs innovants du Québec. À ce jour, le déploiement du programme dans Lanaudière, Chaudière-Appalaches, Centre-du-Québec, l’Estrie, le Bas-St-Laurent, l’Outaouais, les Laurentides et la Montérégie a permis à plus de 900 nouveaux produits frais et d’épicerie provenant de 150  fournisseurs de faire leur entrée dans les magasins Metro et Super C de leur région. La politique d’achat local de Metro peut être consultée sur le site internet de Metro. Le Rapport de responsabilité d’entreprise 2016 est quant à lui disponible sur metro.ca/responsabilite.  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.