Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 février 2017 - 13:47

Plus de 300 visiteurs au rendez-vous au StagEmploi 2017 de l’UQTR

Par Salle des nouvelles

 Plus de 300 personnes se sont présentées aujourd’hui à l’Événement StagEmploi 2017 de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), afin d’y rencontrer de nombreux employeurs potentiels dans les secteurs de l’administration, de l’ingénierie et de l’informatique. 

Organisé par le Service d’aide à l’emploi de l’UQTR, en collaboration avec l’École de gestion et l’École d’ingénierie, ce premier Événement StagEmploi, d’accès gratuit, réunissait près d’une cinquantaine d’employeurs exposants provenant de diverses régions du Québec. Ces derniers ont pu renseigner les visiteurs au sujet de possibilités d’emplois et de stages reliés à l’administration des affaires (finance, gestion des ressources humaines, management, marketing, logistique), à différents types de génies (industriel, mécanique, électrique, etc.) ainsi qu’à l’informatique. 

Destiné aux étudiants et diplômés, l’Événement StagEmploi se tenait sous le thème « L’événement qui propulsera certainement ta carrière ». L’activité a permis aux employeurs participants d’avoir accès à de nombreux employés et stagiaires potentiels, disponibles et qualifiés. De leur côté, les visiteurs ont profité du regroupement de plusieurs employeurs exposants, en un seul endroit. 

Pour de plus amples renseignements au sujet de l’Événement StagEmploi, il suffit de consulter le www.uqtr.ca/jc. Il est également possible de communiquer avec le Service d’aide à l’emploi de l’UQTR au 819 376-5011, poste 2516, ou par courriel (marie-eve.perron@uqtr.ca). 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.