Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 janvier 2017 - 08:38 | Mis à jour : 08:42

Une année 2016 marquée d’investissements majeurs au Port de Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

L’Administration portuaire de Trois-Rivières (APTR) dresse un bilan positif de l’année 2016 par l’accueil de 178 navires, dont 18 escales de croisières et un trafic de 2,8 millions de tonnes métriques (MTM) de marchandises. Ceci porte ses bénéfices à 1,8 M $, soit 300 000 $ de plus que l’année précédente. Également, plusieurs grandes annonces ont rythmé la dernière année, au cours de laquelle 26 M $ auront été investis afin de rendre les installations portuaires trifluviennes plus compétitives, auxquels se seront ajoutés 9 M $ provenant du secteur privé. 
 
Bilan du trafic de marchandises
En 2016, le trafic de marchandises générales a augmenté de 26 % pour atteindre 174 000 TM. Le trafic de vrac liquide a augmenté de 12 % pour se situer à 320 000 TM. Le trafic de vrac solide a quant à lui diminué de 2,6 MTM à 2,3 MTM. Cette baisse s’explique principalement par un ralentissement du trafic de grain.  
 
Nouveau terminal de 23 000 mètres carrés
Livré avec un mois d’avance sur l’échéancier et à l’intérieur du budget prévu, le nouveau terminal 13 est certes le fait le plus marquant de la dernière année. Spécialement conçu pour manutentionner une large variété de produits, cet espace répond aux besoins actuels des utilisateurs du Port. Il accroît la capacité totale du port de 10 %. « Nous sommes heureux de proposer des infrastructures qui répondent beaucoup mieux aux besoins actuels des expéditeurs. Les entreprises de la région ont ainsi un meilleur accès aux marchés extérieurs » annonce fièrement M. Gaétan Boivin, président-directeur général de l’APTR. À cet investissement majeur s’ajoute la construction des hangars 24 et 25. Au total, ces infrastructures auront nécessité des investissements de 26 M $ financés à parts égales par le Gouvernement du Canada et l’Administration portuaire de Trois-Rivières. 
 
Nouvelle gare maritime
Rappelons également l’ouverture récente de la gare maritime, à laquelle l’APTR a contribué financièrement : « La nouvelle gare maritime facilite la logistique, nous rend plus accueillants en offrant du confort aux passagers et membres d’équipage et nous permet de dépasser les attentes de nos clients » souligne M. Cléo Marchand, président du conseil d’administration de l’APTR. 
 
Implication dans la communauté : une présence qui fait la différence  
Événement phare de l’été dernier, le Port a ouvert, en partenariat avec le Festivoix, les portes du Hangar numéro 1 pour la première fois au public. Par cet accès privilégié au bâtiment datant des années 1930, les festivaliers ont eu droit à une expérience auditive et sensorielle inusitée, lorsque les Voix chorales ont fait vibrer les murs de cet héritage du patrimoine industriel de la Mauricie. 
 
Le Port croit à l’importance de s’impliquer dans sa communauté et c’est pourquoi il continu de s’impliquer auprès de plus d’une soixantaine d’organismes dans la réalisation de leur mission. Ces organismes œuvrent dans les secteurs de la culture, de la santé, de l’éducation, du sport et des services communautaires. 
 
Un port qui s’intègre à la vie urbaine
En 2016, l’APTR a poursuivi ses travaux visant l’embellissement et l’amélioration du lien entre les infrastructures portuaires et le centre-ville. Notamment, une nouvelle voie piétonnière permet de relier la rue St-Georges au parc Hector-Louis-Langevin et au parc portuaire. De l’éclairage, un trottoir et un aménagement paysager rendent le lieu plus agréable et sécuritaire.  
 
Perspectives 2017 : l’amélioration des infrastructures se poursuit
Les travaux de prolongement du quai 10, qui permettront d’augmenter la superficie d’entreposage extérieur de 3000 m2 à 12 000 m2 devraient débuter dans quelques mois et représentent un investissement total de 14,8 M $. Le gouvernement du Canada investira 3,6 millions de dollars dans le cadre du Fonds pour les portes d’entrée et les passages frontaliers. Le gouvernement du Québec contribuera à la hauteur de 4,9 M $, provenant du Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport maritime, adopté dans la foulée de la Stratégie maritime du gouvernement du Québec. L’APTR comblera le reste des coûts du projet soit 6,3 M $.  
 
Coup d’envoi de la zone industrialo-portuaire de Trois-Rivières
Dans la prochaine année se concrétisera l’aménagement d’une nouvelle aire d’entreposage grâce à une aide financière de 2,5 M $ du gouvernement du Québec. Ce projet, qui nécessite un investissement total de 10 M $, comprend la construction d’un hangar et l’aménagement d’une surface d’entreposage extérieur, le tout sur un terrain de près de 40 000 mètres carrés.  

« Ce projet ajoute une offre d’entreposage complémentaire à celle disponible le long des quais », affirme M. Gaétan Boivin, président-directeur général de l’APTR. Situé au cœur d’un secteur industriel et à moins d’un kilomètre du port, le site présente un accès routier exceptionnel. Il est particulièrement bien adapté à des activités de distribution et à l’offre de services logistiques à valeur ajoutée. « Par la réalisation de ce projet, l’APTR est fière d’apporter une première contribution à la mise en place de la zone industrialo-portuaire de Trois-Rivières » a conclu M. Boivin. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.