Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 juillet 2017 - 09:03

Une première édition pour le Park-O-Matic

Par Salle des nouvelles

Le Park-O-Matic est un évènement qui débutera automatiquement par un rassemblement de véhicules antiques. La première édition se tiendra le vendredi 18 août au Coconut Bar de Trois-Rivières sous la thématique d’une soirée surf des années 50 et 60. Le Coconut Bar, bijou de la culture Tiki au Québec, a été ouvert en 1962. Depuis son ouverture, la décoration polynésienne à caractère vintage, kitsch et exotique est demeurée inchangée.

Le Park-O-Matic accueillera à compter de 16h une quarantaine de véhicules, incluant voitures, motos, roulottes, bicyclettes et pedal cars antiques dans le stationnement côté bar de l’établissement. Le rassemblement est gratuit. L’ouverture des portes du bar se fera à 20h au coût de 10$ par personne. Les visiteurs pourront savourer de délicieux cocktails exotiques au son du groupe de musique Les Typhoons avec une prestation Rock’n’Roll et Surf. Pour terminer la soirée, le DJ Manny Jr. fera jouer de grands succès des années 50 et 60 sur vinyles.

Le samedi 19 août, il sera possible de compléter l’expérience au Vintage La Rochelle situé au Camping La Rochelle. Ces deux évènements se veulent les plus importants rassemblements de culture Vintage de la Mauricie. Pour plus d’information, veuillez visiter la page Facebook du Park-O-Matic.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.