Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 novembre 2016 - 13:44

Des lutins débarquent à Trois-Rivières pour La Fête des jouets

Par Salle des nouvelles

La Fête des jouets est une activité familiale gratuite où le plaisir, le bonheur, l’échange, le partage et la récupération sont au programme. 
 
Les lutins du père Noël qui débarqueront au Centre communautaire Des Ormeaux, le dimanche 27 novembre, entre 10 h 30 et 15 h, sont bien au fait que d’innombrables jouets s’entassent dans les garde-robes et les placards des maisons. Devant un tel constat, les sympathiques personnages suggèrent de donner une seconde vie à ces jouets inutilisés en leur permettant de devenir un objet de convoitise pour d’autres enfants. 

La Fête des jouets, c’est plus qu’une activité d’échange. C’est une grande fête. 
La cohorte de taquins et rigolos personnages présents sur place se feront un malin plaisir d’animer les lieux. Ils proposeront aux jeunes du bricolage, du cinéma de Noël, des spectacles de jonglerie de sapins, une boîte à souhaits, un tirage, etc. 
 
Grande collecte de jouets – Du 14 au 26 novembre  
Afin de se préparer à la grande Fête des jouets qui aura lieu le dimanche 27 novembre, de 10 h 30 à 15 h, au Centre communautaire Des Ormeaux, une grande collecte de jouets est organisée. 
 
Du 14 au 26 novembre, les enfants désireux de vivre une belle expérience de partage sont invités à déposer à l’avance leurs jeux et jouets à l’une des cinq bibliothèques municipales. 
 
« Encourageons l’échange de jouets entre tous les amis et faisons des tonnes d’enfants heureux », s’est exclamé Joujou, le lutin en chef de la fabrique de jouets. 
 
La Fête des jouets, une journée magique pour toute la famille. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.