Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 novembre 2016 - 13:22

Une chanteuse mauricienne lance un vidéoclip pour la Fondation CHU Sainte-Justine

Par Salle des nouvelles

L'auteure-compositrice-interprète québécoise Jennifer Gélinas lance le vidéoclip Ta bonne étoile pour soutenir la Fondation CHU Sainte-Justine. Le single, disponible sur l'album PUR Records Compilation lancé le 16 septembre dernier, est une touchante berceuse au son accrocheur et aux paroles empreintes d'émotion. Tous les profits de la vente de la chanson et de la diffusion du vidéoclip seront entièrement remis à la Fondation.

Enregistrée dans les réputées Studios Piccolo de Montréal, la chanson a été réalisée par Kaven Girouard (Céline Dion, Marc Dupré). Le projet réunit de nombreux professionnels du show-business dont l'ingénieur Pierre Messier (Céline Dion, Lynda Lemay) et le batteur Sébastien Fauvelle(Sylvain Cossette, Andrée Watters). La réalisation du vidéoclip a été confiée à Danny Draper et Jean-Patrick Peuvion de Seven Filmz. L'équipe est derrière plusieurs vidéoclips totalisant près d'un million de visionnements. En 2013, leur court métrage Stigmate a atteint la compétition officielle du Festival de cinéma de la ville de Québec.

À propos de l'artiste
Originaire de la Mauricie, Jennifer Gélinas est découverte par le concours Objectif Star à Trois-Rivières en 2004. Gagnante de l'édition 2007 de Cégeps en spectacle, elle s'est depuis illustrée en se classant notamment, avec un premier opus (D'Kaña), dans le processus de nomination des prestigieux prix GRAMMY aux États-Unis. En 2012, l'album devient Coup de cœur du bestseller Le Dico des Filles, vendu partout dans la francophonie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.