Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 juin 2017 - 10:19

Ouverture officielle de Lemieux Nolet à Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

C’est hier que monsieur René Bégin, FCPA, FCA, associé, président et chef de la direction de Lemieux Nolet, a inauguré le nouveau bureau de Trois-Rivières lors d’un événement de type 5 à 7 où étaient présents partenaires et clients. 
 
Dirigé par le syndic bien connu de la région, monsieur Gino Bouchard, Lemieux Nolet est situé au 4450, boulevard des Forges, à Trois-Rivières. 
 
Appuyé d’une équipe de plus de 150 personnes passionnées et pratiquant en insolvabilité et en redressement depuis 25 ans, M. Bouchard est la personne toute désignée pour accompagner les personnes qui souhaitent recevoir les conseils d’un expert en la matière. 
 
« Je suis très heureux d’inaugurer le bureau de Trois-Rivières. J’ai joint l’équipe de Lemieux Nolet il y a un an et je constate chaque jour que c’est un cabinet de grande qualité avec qui je partage les mêmes valeurs professionnelles » mentionne avec fierté M. Bouchard. 
 
Le mandat du directeur principal du bureau de Trois-Rivières est de déployer l’offre de services en insolvabilité du cabinet Lemieux Nolet en Mauricie et au Centre-du-Québec. 
 
« Nous sommes très présents dans la grande région de Québec et en Chaudière-Appalaches. Notre présence à Trois-Rivières nous permet d’offrir, maintenant, nos services professionnels en Mauricie et au Centre-du-Québec. Les compétences professionnelles de M. Bouchard seront mises à contribution pour offrir dans la région des services spécialisés en insolvabilité et en redressement. Les autres services que nous offrons telles la certification, la fiscalité, l’évaluation d’entreprises viennent en appui. Accentuer nos liens d’affaires et ceux de M. Bouchard dans la région et travailler avec l’ensemble des bureaux de professionnels au bénéfice de la clientèle, voilà ce qui nous mobilise » ajoute M. René Bégin, président et chef de la direction de Lemieux Nolet. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.