Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 avril 2017 - 11:00

Élection de Mme Danielle St-Amand et M. Luc Arvisais en tant que présidente et vice-président du conseil d’administration

Par Salle des nouvelles

Les membres du conseil d’administration de l’Administration portuaire de Trois-Rivières (APTR) annoncent l’élection de Mme Danielle St-Amand en tant que présidente du conseil d’administration et de M. Luc Arvisais comme vice-président. Ces élections sont effectives à compter du 1er mai 2017. Elles font suite à la fin des mandats de M. Cléo Marchand et de Me Martine Gravel. M. Cléo Marchand, président sortant du conseil tient à souligner : « Les compétences, la vision et les qualités personnelles de Mme St-Amand et de M. Arvisais qui contribueront certainement au maintien de la culture d’excellence en matière de gouvernance de l’APTR. Je leur souhaite le plus grand succès ».
 
Danielle St-Amand, présidente du conseil d’administration de l’APTR
Administratrice au conseil de l’APTR depuis septembre 2014, Mme St-Amand sera la première femme à en assumer la présidence. « Je suis très enthousiaste à l’idée de poursuivre les travaux du conseil. Les prochaines années s’annoncent stimulantes, avec une communauté régionale fière de soutenir les projets de cette organisation en pleine croissance » a-t-elle annoncée.

Forte d’une scolarité universitaire de deuxième cycle en communication sociale, Mme St-Amand est directrice du Service du développement institutionnel de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Précédemment, elle a œuvré comme députée de Trois-Rivières pendant six ans, à l’Assemblée nationale du Québec. De plus, elle a assumé la direction générale de la Fondation du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières (CHRTR), du Festival western de Saint-Tite ainsi que de l’Association touristique régionale de la Mauricie. Elle a également été membre de plusieurs conseils d’administration d’organismes socioéconomiques.
 
Luc Arvisais, vice-président du conseil de l’APTR
M. Arvisais est administrateur au conseil de l’APTR depuis mai 2012. Originaire de Shawinigan, il est directeur du service de développement économique à la Ville de Shawinigan depuis 2007. Il est bachelier en administration des affaires de l’UQTR. Avant son arrivé à la Ville, il a été directeur général du Festival Western de St-Tite de 2004 à 2007, directeur général du Fonds régional de solidarité FTQ Mauricie Centre-du-Québec de 2001 à 2004, directeur général et commissaire industriel au CLD du Centre-de-la-Mauricie de 1994 à 2001 ainsi que directeur des activités provinciales et des communications au Groupement des chefs d’entreprises du Québec de 1989 à 1994. 
 
Fin de mandat pour trois administrateurs
Le mois de mai 2017 signe la fin de mandat pour trois administrateurs du conseil de l’APTR qui y œuvraient depuis 2008. M. Cléo Marchand a occupé la fonction de président du conseil au cours des cinq dernières années. Me Martine Gravel a agi comme vice-présidente du conseil et présidente du comité de gouvernance au cours des cinq dernières années. Finalement, M. François Dupuis, agissait comme président du comité d’audit.
 
« Les trois administrateurs qui terminent leur mandat peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli. Je tiens à les remercier pour leur implication soutenue au fil des neuf dernières années. Ils ont contribué à la mise en place de la planification stratégique Cap sur 2020 et auront eu l’occasion de la voir complétée en décembre dernier, soit juste avant la fin de leur mandat et avec près de quatre années d’avance sur l’échéancier. », a déclaré M. Boivin, président directeur général de l’APTR.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.