Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 février 2017 - 15:22

Mise en place de mesures de protection

Éclosions d’influenza et de gastroentérite au CHAUR

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) désire aviser la population que certaines unités du Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) sont actuellement en éclosion d’influenza ou de gastroentérite. 

Afin de circonscrire les éclosions le plus rapidement possible, la direction fait appel à la collaboration de la population en leur demandant de respecter les mesures de protection mises en place : 

  • Interdiction de visite sur certaines unités en éclosion majeure*. 
  • Visite restreinte à un visiteur par usager à la fois. Les autres visiteurs doivent attendre à l’extérieur du département visité et l’accès est interdit aux autres chambres sur les autres unités en éclosion. 
  • Port de l’équipement de protection nécessaire tel que décrit à l’entrée des chambres concernées. 

* Des demandes pour des motifs humanitaires seront prises en considération. 

La population est invitée à s’informer auprès de leur proche hospitalisé ou auprès du personnel de l’unité pour connaître les consignes spécifiques du secteur qu’il souhaite visiter. 

Pour les autres unités, un maximum de 2 visiteurs par usager hospitalisé est permis de 14 h à 20 h 30. 

Le CIUSSS MCQ désire également rappeler l’importance d’accorder une attention particulière à l’hygiène des mains, et ce, en tout temps. Le lavage fréquent des mains est un moyen efficace pour prévenir la propagation des microbes et contribue à éviter ou à rapidement circonscrire une éclosion. 

En terminant, toute personne présentant des symptômes de grippe, gastroentérite ou qui ne se sent pas bien devrait s’abstenir de visiter une personne hospitalisée ou hébergée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.