Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 janvier 2017 - 15:42 | Mis à jour : 15:44

12e édition de la journée de plein air Jean-Pierre Petit

Par Salle des nouvelles

C’est avec beaucoup de fébrilité que les membres du comité du Fonds JeanPierrePetit de la Fondation RSTR lancent officiellement la 12e édition de la traditionnelle journée de plein air. L’activité se déroulera le samedi 4 février 2017, dès 9 h, au Centre Énergie CMB situé au 3550, rue Marguerite-Seigneuret à Trois-Rivières.

Cette journée familiale et sportive, sous la coprésidence d’honneur de M. Alex Legrow,  grand ami de Jean-Pierre Petit et initiateur du Fonds, et de M. André Desmarais, pompier pour la Ville de Trois-Rivières et également fidèle ami du défunt, est un incontournable de la saison pour les amateurs de sports hivernaux. 

Tout au long de la journée, les adeptes de ski et de raquette sont invités à profiter des magnifiques sentiers du Centre Énergie CMB, tout en appuyant, par le fait même, le Fonds JeanPierrePetit. Animation, bar à guimauves, musique, feu de camp, dîner « bière et saucisses », et bien d’autres surprises sauront réconforter les coureurs et les dévoués supporteurs. 

Rappelons que l’objectif de cet événement est d’amasser des fonds afin d’acquérir de l’équipement pour le Service de neurologie et le Service de neurochirurgie du Centre hospitalier affilié universitaire régional du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Dr Réjean Duplain, porte-parole de l’événement 2017, mentionne l’importance de bénéficier de soins et de traitements ici en région. Il a d’ailleurs eu lui-même recours à des appareils financés par le Fonds Jean-Pierre-Petit pour le bien de sa guérison. 

Pour inscription ou information : www.fondationrstr.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.